Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs du mois


La Rencontre [Benitora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 10.03.15 18:26

Siegfried s’éveillait doucement, baillant et s’étirant comme un chat sur le sol moussu de la forêt. Il avait étrangement bien dormi contre ce tronc d’arbre, et se sentait parfaitement reposé. Il s’échauffa pour se débarrasser de son engourdissement matinal et reprendre au plus vite sa marche. Où allait-il ? Lui-même ne le savait pas. Il marchait au hasard, dans la vague direction qu’indiquait la fin de la route pavée des Mibu, dans le but de sortir des bois. Il était arrivé hier à la lisière des feuillages épais, et avait préféré se reposer avant d’entamer réellement son voyage vers nulle part.

Il mangea quelques lanières de viande séchée, sûrement du bœuf, but un peu d’eau recueillie dans une source la veille et vérifia ses bandages. Il effleura doucement le brassard qui recouvrait son poignet, là où Nigu l’avait mordu. Il frissonna en repensant à ce contact, et eut un regard par-dessus son épaule, avec le fol espoir que la jeune femme soit quelque part derrière lui. Mais il était seul.

Soufflant doucement, de dépit, il enfila son sac en bandoulière, ragrafa sa cape de voyage et vérifia que Gram coulissait bien dans son fourreau avant d’entamer sa marche.  
Après quelques minutes, il sortit d’un coup des épais feuillages, traversant la frontière végétale qui séparait la forêt du monde extérieur. Il eut un dernier regard en arrière en pensant aux Reka, et préféra se mettre immédiatement en route, désireux de mettre autant de distance possible entre lui et cette montagne sanglante.

Durant sa marche, Siegfried joua distraitement avec son anneau d’or, sur lequel se reflétait le soleil ; il ne comprenait toujours pas comment il pouvait être présent sur son doigt, et cela lui importait toujours aussi peu que la veille. Au fil de sa marche, il se mit à imaginer à quoi pouvaient bien ressembler les villes d’ici.  Etaient-elles grandes ? Riches ? Peuplées ?

Il imagina ce qu’il pourrait faire une fois là-bas, la nourriture qu’il pourrait manger, les conversations qu’il pourrait tenter d’avoir…
Son japonais étant assez laborieux, il se repassa en tête tous les mots qu’il connaissait et leur correspondance avec sa langue maternelle ; l’anglais des Reka ne lui avait pas posé trop de problèmes, au vu de sa ressemblance avec le danois, mais le japonais n’avait rien de semblable ; les constructions étaient différentes, les verbes étranges, les adjectifs bizarres et les sonorités, quoique mélodieuses, étaient complètement hermétiques à Siegfried, qui peinait à en articuler certaines.

Il marcha longtemps dans la même prairie verte, qui s’étendait à perte de vue sous le soleil de plus en plus insistant de ce début de journée. Parti aux aurores, le guerrier se décida à faire une pause sous le seul arbre qu’il pouvait voir autour de lui, seul refuge où se cacher de la lumière. Il mangea un bout de fromage sec, quelques plantes bouillies et salées, et quelques lanières de viandes séchées avant de reprendre la route, sous le soleil écrasant du milieu de la journée.

Transpirant à grosse gouttes, il finit par apercevoir de la fumée, au loin. Pressant le pas, il vit bientôt les silhouettes de maisons se détacher de l’horizon, devant lui. Ne pouvant retenir ni son sourire satisfait, ni son envie de sortir de cette prairie infernale, ni son envie de découvrir, il se mit à courir droit devant lui, à un rythme régulier mais rapide. Les maisons se rapprochèrent de plus en plus, et déjà, Siegfried pouvait en détailler plusieurs aspects ; elles étaient en bois et semblaient surélevées par-rapport au sol. Il pressa sa course, et finit par arriver assez vite au village du coin. Essoufflé, pantelant, il s’appuya contre un mur pour reprendre son souffle et manqua de passer au travers.

Fait d’une sorte de papier épais, cette partie du mur ressemblait à une sorte de grande fenêtre. Le guerrier nota ce détail et décida de faire attention aux murs-fenêtres japonais à partir de maintenant. Il s’éloigna un peu, et s’assit sur des marches bien en bois pour y boire un peu d’eau. Il observa la population alors qu’il reprenait son souffle ; les locaux le dévisageaient, semblaient surpris de sa présence, puis s’éloignaient d’un pas plus rapide.

Déçu, car faire fuir les autres n’est jamais agréable, surtout lorsque l’on veut partager avec eux, Siegfried se leva puis marcha, explorant les environs, jusqu’à sentir une bonne odeur émanant d’une échoppe, non loin. Son ventre, mécontent de son déjeuner trop maigre, gargouilla violemment.

Incapable de résister plus longtemps, le guerrier s’avança vers l’auberge, s’assit à une table et se débrouilla pour commander un bol de riz, une soupe, et deux autres plats dont un bol d’une sorte de haricots verts et des espèces de légumes blancs au goût vinaigré. Le guerrier régla auprès du tenancier, qui semblait gêné de sa présence. En voyant la bourse bien rebondie, le petit vieillard se détendit instantanément.  

Après s’être rassit, dans un coin de la salle, Siegfried batailla furieusement avec les baguettes pendant près de dix minutes, Siegfried finit par en comprendre le principe et se débrouilla pour manger ce qu’il avait devant lui. Cependant, les grains de riz se coinçaient assez régulièrement entre ses dents pointues, ce qui le gênait considérablement. Parfois, il surprenait des conversations à son sujet et des regards méfiants de la part des autres clients.

Il n’était, pour ainsi dire, pas très discret, habillé à la mode européenne, avec une épée droite, et surtout ses yeux d’or, qui luisaient assez fort dans la pénombre relative de la taverne. Entendant un bruit, Siegfried releva la tête, le bas du visage maculé de riz, pour voir un homme s’avancer dans l’échoppe.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 15.03.15 23:16

La journée avait été tranquille, et notre cher Shogun avait pu prendre congé pour l'après-midi, sans devoir se faufiler hors du champ de vue de sa garde! Bien sûr réticente que son maitre s'éloigne trop d'Edo, Mahiro fut quand même convaincu par ce dernier en allant entrainer la gardé d'élite... ou plutôt tous les mettre au tapis relativement rapidement. Ieyasu, qui avait assisté a la scène avec un léger sourire, si rare venant de lui, convaincu encore plus la, maintenant, Chef des Ninjas d'Iga de le laisser. Après tout, Hidetada avait dû bosser comme un damné ses derniers temps. Les temps était u peu rude avec certain village , les problèmes commerçant et de territoire qu'il devait  résoudre, quelques bandit ici et là à pourchasser, laisser les moins dangereux avec une prime pour que Yuya puisse se faire un peu d'argent et d'exercice. Puis tous ses entretiens avec les autres "seigneurs" de terre, ou même avec les autres territoires du Japon. Il n'avait pas eu bien de nouvelle de Masamune également, ce qui était plus ou moins dommage. Au contraire, il voyait fréquemment le chef Sanada quand il passe chez Yuya et Kyo, paraissant toujours aussi jeune malgré son âge plus avancé que lui. Yukimura et Sasuke semblaient toujours bien se porter.

Revêtu de l'identité mystérieuse du toujours en liberté Benitora, du groupe de mercenaire dangereux du nom de "Tri color", qui n'existe plus grâce au sabre de Kyo, et que donc notre cher ami n'est pas vraiment connu pour être un danger, mais plus un vagabond...  C'est donc sous son haut et pantalon vert foncé, surmonté d'un mini kimono/veste blanche tigrée rouge que notre cher ami quitta la demeure Tokugawa, épuiser de toutes ses journées de travaille, mais toujours souriant et dégageant plein d'énergie!  Il quitta la grande ville d'Edo pour suivre un grand sentier principal. Notre ami pensa enfin pouvoir retourner voir Nigu Undo qui l'attendait depuis un jour et demi. Il sait bien qu'il lui avait dit qu'il serait sans doute absent pour quelques jours,  mais pas une raison de la faire attendre pour rien non?  Qui plus est, Benitora était quand même inquiet de la laisser seul, il savait qu'elle avait un comportement propre, et non "éduquer" à vivre avec d'autre personne, en 'ville', ceci autant pour la sécurité des villageois que celle de sa nouvelle amie. Il prit cependant une halte dans un petit village à environ trois quarts du chemin pour se déshydrater un peu et reposer ses jambes de cette longue marche rapide. Il fut donc bien content qu'une petite auberge fût présente ici aussi et y entra donc. L'endroit était beaucoup plus peuplé que la précédente auberge qu'il avait été et semblait bien animé. Une personne forte imposante et étrange attira son attention cependant et, par "chance", il ne restait aucune table de vide, bonne excuse pour aller le voir de plus prêts sous en regard surpris du reste de la salle.

«Je peux? Il y a plus de tables de libres de toute manière, et bien mieux moi qu'un d'un qui te regarde bizarrement non? Ah ah.» Il prit une chaise sans attendre de réponse définitive et s'assit. «Mis faut pas trop leur en vouloir, t'as ton genre bien particulier comparé à... tout le reste du Japon.»

La serveuse revint à la table pour prendre la commande de Benitora qui demanda six takoyakis et trois brochettes de dango et une bouteille de sake, autant dire que ce n'était pas pour un repas qu'il commandait, mais simplement pour manger un peu et se relaxer. Benitora observa l'homme devant lui, étrange, il était plutôt balèze, mais l'aura qu'il émanait était plutôt faible... On ne se construit pas un corps fort sans savoir se battre pourtant, pas à cette époque. L'idée que cet homme soit un bon combattant fit sortir un léger sourire d'amusement à notre ami samurai qui adorait les bons combats. Cet homme ne serrait pas "l'étranger qui tue les samurais " ?

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 17.03.15 22:14

Siegfried continua à mâcher tranquillement sa nourriture, posant près de lui le bol de soupe et l’écuelle qui avait contenu le riz, vides, tout en regardant l’inconnu s’avancer vers lui. Inaperçu aux yeux des autres clients, puisqu’ils avaient presque tous le regard fixé sur l’étrange homme aux yeux d’or qui mangeait bizarrement dans un coin de la taverne, le nouveau venu n’en était pas moins intriguant ; il se dégageait de lui quelque chose de différent, de magnétique, qui attirait le regard du guerrier.

Sa tenue, pour commencer, était très différente de celle des locaux ; outre son usage clairement destiné au voyage, elle était décorée avec du rouge, ce qui, aux yeux dorés de Siegfried, était synonyme d’une certaine aisance financière. Pour le Danois, seule une personne richissime pouvait se permettre de voyager avec des vêtements brodés d’une couleur aussi chère et rare que le rouge.

De plus, le personnage en lui-même bougeait avec une certaine aisance et avait un port droit, contrairement aux paysans courbés par le travail de champs ou aux commerçants qui ne bougeaient simplement pas de leurs échoppes à cette heure peu tardive.

Mais il y avait quelque chose de plus que ses vêtements et son attitude ; quelque chose que Siegfried pouvait littéralement sentir. Il avait senti la bête noire qui l’habitait s’agiter, son sang d’Ase bouillir, tous deux affamés et assoiffés, en manque de violence et de combat. Si ces deux-là daignaient enfin de s’agiter, cela voulait sûrement dire que cet inconnu devait savoir se battre.

Le voyageur était arrivé jusqu’au guerrier alors que celui-ci mangeait tout en réfléchissant.

- Je peux? Il y a plus de tables de libres de toute manière, et bien mieux moi qu'un d'un qui te regarde bizarrement non? Ah ah.

Siegfried plissa les yeux alors qu’il se concentrait pour être sûr de comprendre ce qu’on lui disait, et acquiesça d’un bref signe de tête, mais l’inconnu, qui n’attendait pas de réponse, était déjà en train de s’asseoir.

-Mais faut pas trop leur en vouloir, t'as ton genre bien particulier comparé à... tout le reste du Japon.

Une fois de plus, l’homme aux yeux d’or prit un court temps de réflexion, avant de finalement sourire en répondant :

-Bien sûr, je le sais et je n’en veux à personne pour ça. J’espère simplement que cela va changer.

Il espérait aussi que son interlocuteur avait réussi à le comprendre malgré son japonais approximatif et haché.
La serveuse revint pour demander au nouveau venu ce qu’il voulait manger, et Siegfried fit tout son possible pour retenir les noms des plats, qu’il ajouta mentalement à une liste des plats japonais.
Malgré sa bonne mémoire, le guerrier commençait à douter de pouvoir jamais retenir, un jour, tous les noms de tous les plats et vêtements japonais ainsi que tous les mots de la langue, et faillit lâcher un léger soupir, chose qu’il se retint de faire puisqu’il avait encore la bouche pleine de grains de succulents haricots verts.

Ayant fini ses plats, Siegfried s’installa plus confortablement dans la chaise et parcourut, du regard, le reste de la pièce. Les autres clients semblaient s’être habitués et lui jetaient moins de coups d’œil en douce, mais le tenancier était si nerveux qu’il en dansait presque sur place. Le guerrier eût un léger sourire, qui s’effaça au souvenir des Reka. Ces pauvres gens recevraient sans doute la visite d’étrangers moins sympathiques, qu’ils auraient alors une bonne raison de craindre.

Cependant, l’homme aux yeux d’or avait déjà pris sa décision ; il ne pouvait pas combattre une armée seul, ni risquer de se faire rattraper par les Reka, qui, lorsqu’ils auraient fini de banqueter, allaient forcément des troupes constituées de nombreux soldats entraînés, à l’inverse des quelques groupes de soudards et mercenaires envoyés jusque-là en éclaireurs.

Se résignant à partir, le guerrier demanda son chemin à la seule personne dont il pensait pouvoir obtenir une réponse en se penchant vers lui :

-Dites-moi, pourriez-vous m’indiquer le nom de la capitale et une route pour y aller ?

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 21.03.15 23:14

Son accent clairement étranger ne surprit pas vraiment Hidetada, après tout, rien qu'à le voir, il n'était pas dans son pays d'origine. Pas que cela dérange notre dirigeant, bien au contraire, mais il ne doit pas être venu seul non? Traverser la mer, ça se fait un équipage, alors, pourquoi est-il seul? C'était plutôt mystérieux et flou pour le moment, mais cet homme ne semblait pas vouloir de mal, pour le moment. Malgré le japonais difficile du non-Nippon, Hidetada fut capable aisément de bien le comprendre, pour la simple raison qu'en tant que Shogun, il du parlé a mainte personne de mainte région, ayant parlé avec plusieurs accent et étranger différent pour plus qu'une raison, alors un japonais mal rafistoler n'était pas grand chose pour notre homme d'expérience politique.  Notre voyageur japonais s'étira doucement en l'écoutant, et son envie de "s'intégrer", si tel était le cas, au reste du peuple le fit sourire un peu plus. Ce grand homme était plutôt intéressant, surtout lorsque Benitora sentit une pousser bien forte de combativité dans son aura, que cette dernière semblait assez étrange... Comme en plusieurs "personnes"... Cette rencontre devenait de plus en plus intéressante pour notre jeune Samurai  recherchant encore des combats pouvant le faire trembler d'excitation, malgré ce temps de paix.

« "Toute bonne chose viens à qui sais attendre" ... ou un truc du genre, ha ha ha ha. Déjà si tu cachais un peu plus cette aura, ça en détendrait peut-être quelque un non?»

Son grand sourire, inchangé après avoir dit cela, était plus ou moins trahis par sa propre aura combative qui se laissait paraitre légèrement en "réponse" à celle de cette nouvelle rencontre. Puis la serveuse revenue rapidement avec son plateau "dessert", l'aura de notre ami disparu d'un coup de vent, le sourire grandissant à la vue des petites merveilles sucrées devant lui. Benitora remercia grandement la serveuse tout en lui attrapant les mains, comme un marchand le ferait pour avoir conclu une très bonne affaire. Une fois la serveuse repartit ses occupations, Hidetada ne tarda pas à rapidement prendre une des baguettes pour piquer un des takoyakis en même temps que le grand homme lui pose sa question. Qui pourrait être un meilleur "guide" que le dirigeant du pays lui même? En ajoutant à cela un grand vagabond! Sans parlé du fait que c'est justement de là qu'il y vient... et qu'il vit, aussi, mais bon. Par ce fait donc, le jeune Tokugawa sourit un peu amusé par cette situation, puis prit deux autres takoyakis dans la même "piquée" et les dégusta.

« Umeeee! J'adore les petites auberges, la nourriture est tellement bonne~ Ça bat pas les petits plats de Yuya-han par contre.» *Gobe une brochette de dango un à un en souriant de satisfaction* «Ça tombe bien, je viens justement d'Edo, je peux t'y conduire si tu veux. Ho, moi c'est Benitora! Un plaisir.»

Le jeune homme avait Nigu à aller retrouvé, certes, mais cette étrangère était fort intrigant en plusieurs points, et qui sait, il pourrait peut-être avoir un aperçu de ce qu'il sait faire, avec son épée "occidentale". Il n'allait sans doute pas en avoir bien longtemps avec ce guerrier d'outre terre, Nigu ne lui en voudra pas trop n'est-ce pas? Puis quel genre de gouverneur serrait-il s'il abandonnait un étranger cherchant son chemin, surtout vers sa capitale? Bon, oui, c'était plus pour tenter d'avoir un moment pour lui demander de croiser le 'fer'...


~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 24.03.15 16:02

Siegfried était troublé. L’inconnu avait ponctué sa phrase d’une hausse de son aura combattive, et ce, sans se départir de son sourire sympathique, tout en lui faisant remarquer, très justement d’ailleurs, que celle du guerrier pouvait être aisément ressentie. Non seulement il ne s’attendait pas à rencontrer des ennemis aussi forts, aussi vite ; mais en plus, il ne s’était pas rendu compte qu’il laissait filtrer son aura.

Il ne fournissait pourtant pas moins d’efforts qu’à son habitude, mais cela ne suffisait manifestement pas. Il rectifia imperceptiblement le tir, se débrouillant pour camoufler complètement sa présence spirituelle.
Ce dérèglement n’était pas le seul qui affectait le guerrier ; celui-ci commençait à peine à le réaliser, mais son corps ne répondait plus correctement aux actions qu’il avait autrefois coutume de faire. La course d’avant, par exemple, l’avait laissé bien trop essoufflé ; sa lame n’avait pas frappé les Reka, dans la forêt, exactement là où il avait prévu de le faire ; il peinait à retenir son sang de bouillir et sa haine de brûler ; il était aussi plus lent, moins vif.

Le guerrier ne voyait qu’une seule explication : sa résurrection n’avait pas été parfaite, et n’avait pas réussi à le ramener aussi fort qu’il ne l’avait été avant de mourir. Un frisson parcourut son dos lorsqu’il repensa à sa mort.

Cela étant, et l’homme aux yeux d’or fixait son interlocuteur mystérieux en pensant cela, il serait potentiellement bon de tester son habilité dans un combat réel. Les quelques mercenaires qu’il avait tué dans la forêt n’avaient pas tenu assez longtemps, la plupart ayant trépassé après le premier coup d’épée. Il fallait un vrai combat au guerrier, pour qu’il puisse appréhender son niveau actuel.

-Umeeee! J'adore les petites auberges, la nourriture est tellement bonne~ Ça bat pas les petits plats de Yuya-han par contre.

A ces mots, l’étranger avala l’une des brochettes toute entière avec un sourire de bienheureux, ce qui fit hausser un sourcil au guerrier, avant de lui tirer un demi-sourire.

-Ça tombe bien, je viens justement d'Edo, je peux t'y conduire si tu veux. Ho, moi c'est Benitora! Un plaisir.

Redevenant sérieux, l’homme aux yeux d’or hocha la tête pour signifier son accord, puis tendit sa main, par-dessus la table, à son futur guide :

-Siegfried, enchanté.

Le fait que ce Benitora l’accompagne jusqu’à Edo simplifiait les choses. Il se prépara donc à le suivre, remballant ses maigres possessions en attendant que son guide ait fini de manger.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 28.03.15 18:05

Sentant aussitôt l'aura se calmer jusqu'à disparaitre entièrement... Benitora sourit fortement, il venait de faire une autre erreur et notre ami commençait à douter qu'il voulût un coin tranquille. Cacher entièrement sa présence spirituelle pour sa cacher, est une bonne chose, mais en face d'autre personne, cela montre qu'on à un très haut niveau dans le domaine, et donc, le combat. Un léger sourire carnassier et avide de combat put s'apercevoir un court instant, mais se fit superposer rapidement par son sourire chaleureux et "innocent". Cet homme était fort, nul doute là-dessus. Avoir une forte aura est une chose, pouvoir la contrôler autant en était une autre. Il regarda sa main un instant, et pencha la tête sur le côté. Après tout, les salutations au Japon, ce n’est une légère inclination, pas une poignée de mains. Benitora prêt deux autre takoyaki tout en se souvenant d'avoir fait ainsi avec des étrangers commerciaux, et entendus dans des "rumeurs" de villageois. Cette manière de saluer était toujours étrange pour notre ami et ne comprenait pas pourquoi ils se serraient la main ainsi... Mais avouera que autant pour un homme qu'une femme, c'était plutôt agréable se 'contact'. Pour une femme, sentir la douce et chaleureuse peau d'une belle dame~ Pour un homme, ça pouvait faire assez sympathique... mais notre ami ne voudra jamais faire ceci avec Bontenmaru pour des raisons évidentes... Le souverain à deux visages regarda l'étranger se préparer à partir alors qu'il n'avait pas fini de manger, c'est qu'il était pressé le monsieur tout étrange! Constatant qu'il ne pourra pas commander autre chose, Benitora appela gentiment la demoiselle pour payer son dût pour son repas dessert et prit son restant pour emporter. La route n'allait pas être spécialement longue, mais grignoter pendant ne serra pas de refus, en plus qu'il n'avait pas beaucoup eu de nourriture avec beaucoup de sucre il y a un moment... et quoi de mieux que de combattre le ventre comblé?
«Presser d'arriver à se que je vois, ha ha ha. Une raison particulière de vouloir aller à "la capitale" ainsi? À ton apparence, t'es pas un marchand... Oh, désolé si je pose trop de questions.»
Hidetada se mit a rigoler doucement à nouveau, puis rangea son portemonnaie dans sa poche intérieure de sa 'veste' pour se lever légèrement et prendre "virilement" la main de l'homme devant lui et serra bien, pas trop quand même, avec le grand sourire et le regard presque déjà défiant pour un bon duel avec ce Siegfried bien étrange. Benitora empoigna aussi ses affaires, soit précisément que sa lance qu'il avait mis à côté de lui, toujours les lame cacher par un tissu tigré comme son bandana, qui ferrait presque pensant a un "bâton de voyage", avec le sac attaché à son bout, se qu'il fit avec le sac de ses restants d'ailleurs. Notre jeune camarade attendit que le non-japonais soit fin prêt avant de quitter l'auberge. Ses alentours semblaient un peu plus calmes de son habitude, sans doute inquiet à cause de l'étranger et des rumeurs étranges de ses derniers temps. Quoi qu'il en soit, Benitora se tourna vers le touriste et marcha à reculons gaiement, "reculant" dans le chemin qui menait à Edo. Notre 'Tora-chan pouvait donc observer un peu mieux l'homme qui le suivait, avec un visage bien sympathique, et ne voyait pas d'intention mauvaise émaner de ce dernier, mais qui sait? Il ne faut pas tirer de conclusion trop hâtivement.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 04.04.15 18:07

Siegfried crut voir, pendant un instant, une expression indéfinissable passer sur le visage de son interlocuteur, mais cela passa trop vite pour qu’il puisse être sûr d’avoir vu quelque chose, et donc trop vite pour savoir ce qu’il avait vu avec précision.
Benitora semblait hésiter à serrer la main que le guerrier lui avait tendue. Après quelques secondes de réflexion, il se souvint pourquoi. Les japonais ne se saluaient pas en se serrant la main, mais en s’inclinant.  De fait, Siegfried hésitait à retirer sa main. Comment ? Il ne pouvait pas prétendre qu’il voulait prendre quelque chose sur la table, il n’y avait rien d’autre que les plats du nippon dans la direction de sa main ; il ne pouvait pas non plus la retirer simplement, cela aurait été très impoli. Il garda donc la main tendue au-dessus de la table pendant un temps qui lui sembla infiniment long, et durant lequel il se sentit très stupide.
Durant ce temps-là, le japonais appelait la tenancière pour régler son dû, et emballait ses restes pour les emporter. Il finit par s’adresser à Siegfried, lequel avait toujours la main tendue dans le vide :

-Presser d'arriver à ce que je vois, ha ha ha. Une raison particulière de vouloir aller à "la capitale" ainsi? À ton apparence, t'es pas un marchand... Oh, désolé si je pose trop de questions.

L’homme aux yeux d’or grimaça ; sa seule couverture, qui ne tenait d’ailleurs pas à grand-chose, était désormais envolée ; il ne pouvait évidemment pas prétendre être marchand au vu du spectacle qu’il avait offert à Benitora en régulant son aura devant lui.
Ce dernier s’était levé, et lui tendait la main, avec un regard que Siegfried connaissait bien ; le regard de quelqu’un qui veut un duel. Ne pouvant nier qu’il attendait la même chose, en partie parce qu’il n’arrivait pas à bien maîtriser son sang et la haine de Fafnir, il lui rendit sa poignée de main virile ainsi que son regard de défi tout en souriant largement, révélant ainsi ses dents pointues.  
Le nippon prit ses affaires, qui se résumaient à un sac de nourriture et son bâton de voyage, et sembla attendre que Siegfried soit prêt avant de partir. Ce dernier examina plus attentivement son guide alors qu’ils sortaient tous les deux de l’auberge, curieux de savoir comment se battait celui qui allait vraisemblablement le mener à la capitale, Edo.
Le guerrier ne put déceler ni dague, ni aucune arme dans l’équipement de japonais, hormis son bâton de voyage, dont l’extrémité était couverte par une étoffe tigrée. Cela cachait-il une lame, ou était-ce un simple bâton orné ? Plus Siegfried le regardait, plus il ressemblait à une arme.
Décidant de se concentrer sur autre chose que les potentielles armes dans son potentiel adversaire, le danois regarda autour de lui.
Il n’y avait presque personne dehors, et les quelques-uns qui passait non loin pressaient le pas en voyant les cheveux rouges, les yeux dorés, la taille colossale de l’étranger qu’était le guerrier. Celui-ci soupira légèrement, et reporta son attention sur Benitora, devant lui, qui avait fait volteface et le regardait maintenant en marchant à reculons sur la route. Il accéléra le pas pour arriver au niveau de son guide, et attendit d’être sorti du village pour lui dire, sans le regarder :

-Nous savons tous les deux que nous ne sommes pas de simples voyageurs. On continue de faire comme si de rien n’était, ou on laisse parler notre acier ?

A ces mots, le guerrier laissa filtrer son aura combative, tout en posant la main sur la poignée de Gram, sans toutefois s’arrêter de marcher ou ralentir.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 09.04.15 19:33

Notre joyeux voyageur sentait le regarde perçant et analyseur du touriste le scruté rapidement, sans doute pour chercher de quelle arme il avait en sa possession et pour juger de sa dangerosité. Alors que pour Hidetada, rien n’avais besoin d’être fait, puisque ce grand bonhomme trainait simplement et purement une large épée à sa ceinture, qui disons-le, ne semblais pas le moins banale. Il lui faisait penser au Tenro de Kyo dans un sens, avec la puissance étrange qui en émane. C’est à peine sortit du village et quelque mètre plus loin que Hidetada pu voir l’empressement dans les pas de ce Siegfried qui « fonça » vers lui pour lui faire part d’une forte intéressante proposition. Bien évidemment, les insinuations douteuse que le jeune Shogun avait lancer presque tout le long de leur rencontre avait bien « guider » cette homme d’outre mers sur le fait qu’il était plus expérimenter en matière de combat que de simple soldat, et les « erreurs » de Siegfried avait fait de même pour notre protagoniste. Que ce passe-t-il quand deux grands combattants avide de sensation forte se rencontre ? À peu près ce qui est en train de se passer présentement entre nos deux guerriers, ouais.
«Ha ha ha… Ouais, c’est vrai, on semble être tous deux de bon combattant, et tu sembles autant que moi vouloir voir la puissance de l’autre… Mais les petits duels pour s’amuser ne sont pas avec des arme en bois?»
Ne pouvant retenir ses ricanements face au comportement « de l’avant » de Siegfried, l’héritier continuait de pouffer de rire tout en cachant faiblement son visage d’une main. Sa bouche ricanant était semi sérieuse, déroutant de son habituel sourire joyeux, mais plus que familier à ce genre de situation, un sourire qui était prêt à s’amuser! Il se reprit petit à petit, pouffant légèrement encore de ce comportement avant-gardiste de ce grand homme. Hidetada fini par se remettre de se fou rire passager et s’étira en prenant une bonne inspiration, arcan légèrement tout son corps vers l’arrière en posant ses mains sur le bas de son dos, puis expira fortement en se redressant. Il leva donc les mains doucement pour se les poser lentement derrière la tête et reprendre un sourire déstabilisemment heureux pour faire face à son futur adversaire, les yeux plisser pour « accentuer » son sourire et son visage de bien heureux.
«Dire que juste plus loin il y avait de bonne branches comme quand j’ai affronté Kyoshiro… ‘Ma’, ça rendra le combat plus piquant.»
Benitora posa le bout de sa lance au sol pour bien retiré le petit sec pour emporter et zyeuta les environ pour trouver un petit rocher non loin où il alla mettre son sac dessus et revins prêt du combattant, regarda le terrain et, souri un peu plus. Il empoigna bien son « bâton de voyage » puis tourna autour de Siegfried en appuyant un peu avec son arme au sol, traçant ainsi une délimitation d’environ une vingtaine de mètre de diamètre avant de se remettre face à lui, puis retira le bandana qui cachait les lames du trident maudit des Tokugawa.
«Le premier qui abandonne, tombe inconscient ou sort du cercle perd alors. Je vais te montrer pourquoi on m’appelle Benitora, le Manipulateur d’ombre!»

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 17.04.15 13:32

-Ha ha ha… Ouais, c’est vrai, on semble être tous deux de bon combattant, et tu sembles autant que moi vouloir voir la puissance de l’autre… Mais les petits duels pour s’amuser ne sont pas avec des armes en bois?

Siegfried pencha la tête, cherchant vainement à comprendre le sens de la dernière phrase du voyageur nippon. Les duels sont toujours mieux dans les bois ? On s’amuse bien dans les bois ? Les duels en bois sont amusants ? Cependant, au vu des ricanements du tigre rouge, ce devait être quelque chose de très amusant.

Le fou rire était contagieux, et gagna bientôt Siegfried pour une raison obscure ; le guerrier se mit à rigoler doucement lui aussi, sans doute à cause des sonorités étrangères, et donc étranges, du demi-rire de son guide.

Quelques instants plutôt gênants passèrent, durant lesquels les deux combattants riaient de tout leur saoul, sans se soucier du regard des potentiels voyageurs qui emprunteraient cette route. Heureusement pour l’image des deux hommes, personne ne passa jusqu’à ce que le nippon mette un terme à cette séance de gloussements, en s’étirant doucement.  
Siegfried en fit de même, soucieux de ne pas avoir les muscles trop engourdis pour le combat ; cependant, après s’être simplement échauffé le dos, Benitora s’adressa à lui avec un air de bienheureux:

-Dire que juste plus loin il y avait de bonnes branches comme quand j’ai affronté Kyoshiro… ‘Ma’, ça rendra le combat plus piquant.


Cette attitude si décalée par rapport à ce qu’ils se préparaient à faire, signe d’un grand calme, tira un sourire au danois, qui répliqua:

-A ta place, je ne me soucierai pas du « piquant », mais plutôt du « tranchant » de ce combat. Car si tu aimes ça, tu vas être servi.

Benitora ôta ensuite le sac de son bâton de voyage, et alla le poser sur un rocher, non loin ; Siegfried le suivit du regard, l’expérience lui ayant appris à ne jamais se séparer de ses affaires pour éviter de se les faire voler par un bandit qui passait par là. Le japonais revint ensuite, et regarda le sol avec un intérêt non dissimulé, avant d’y tracer un énorme cercle, large d’environ dix mètre depuis son centre, avant de revenir face au danois.

Là, le japonais enleva la toile au bout de sa canne, révélant trois lames courbées et acérées, qui inspirait une confiance toute relative au guerrier, qui pressentait quelque chose d’étrange au sujet de cette arme.
En réponse, Siegfried dégaina Gram, lentement, de sa main droite, faisant sonner une note aigue dans l’air, jusqu’à ce que la lame soit perpendiculaire à son corps, au bout de son bras tendu.

-Le premier qui abandonne, tombe inconscient ou sort du cercle perd alors. Je vais te montrer pourquoi on m’appelle Benitora, le Manipulateur d’ombre!»


Un sourire carnassier naquit sur le visage du guerrier, dévoilant ses dents pointues:

-Ça me va !

A ces mots, il se rua sur son adversaire ; il n’avait jamais été patient, et tous les lanciers qu’il avait affrontés ne l’étaient pas non plus ; il préférait prendre l’initiative, au risque de se voir cloué au bout de la pointe de son adversaire, plutôt que de se faire maintenir en respect par la grande envergure de l’arme.

Désireux de tester les défenses du nippon, le danois l’attaqua furieusement, portant un large coup presque vertical, à deux mains, de toutes ses forces, vers l’épaule de son adversaire, avec un hurlement féroce.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 26.04.15 20:24

Le tranchant? Ho ho, mais c'est qu'il veut commencer rapidement le monsieur! Sauf qu'utilisant un trident, Benitora était, encore là, toujours porté vers le "piquant" des choses! Bref, sauf ce sous-entendu rigolo, le cercle tracé, à peine eut-il le temps d'avoir l'accord pour les règles de se combat de l'étranger des terres japonaises que ce dernier se rua brusquement contre lui... Le sourire amusé répondit à celui de son adversaire du moment, tout aussi sérieux et avide de combats. Benitora plaça rapidement mieux sa lance pour le combat, mais lorsque l'homme s'arrêta devant lui pour abattre sa grande lame pour tenter de lui trancher le bras droit, le Shogun eu un avertissement de son sens de combattant, pourrait-il bloquer une telle attaque? La force brute dégagée lui faisait limite penser à celle de Bontenmaru, et cela n'était pas bon signe... L'instinct dut répondre avant que la lame ne lui ôte un membre cependant et positionnât les lames de la lance perpendiculaire pour bloquer l'attaque féroce de l'homme en face de lui. Ce dernier qui avait une tête d'habitant de la forêt, avec ses dents aussi pointues, qui avouons-le, avait fort surpris notre ami présent. L'impact fut tel que prévu et un son sourds de métal s'entre croisant pu résonner au loin et fit même paniquer les oiseaux dans les arbres avoisinants leur duel à peine commencer.
«Eh bien... Une chance que je continue à m'entrainer dit donc. Pas mal du tout dit donc. J'ai rarement eu la chance d'affronter un adversaire aussi intéressant depuis quelques années.»
Son sourire s'accentua légèrement pour une courte période puis il inclina la lance pour laisser passer l'épée occidentale à côté de lui en glissant contre les lames tout en prenant un pas de recule pour mieux pouvoir manœuvré par la suite. Un pas décalé vers l'arrière à nouveau, puis un rapide tour sur soi-même à gauche, où était pointé la lame du trident, où Hidetada tendis plus son arme de prédilection et la positionna de sorte à pouvoir donner un coup horizontal puissant, aidé par son léger tournoiement. Son coup cependant, n'était qu'une feinte pour mieux se replacé, tiré plus l'arme vers lui, et commencer une rafale d'estoc vers son opposant à se duel "amical" quelque peu... dangereux. Benitora se dit que si se Siegfried avait donner autant pour son premier coup d'épée, autant faire de même pas vrais? C'est donc avec joie qu'il tripla d'intensité en une fraction de seconde, rendant sa simple rafale de coup rapide d'estoc en ce qui semblerait à un mur pour des yeux de "paysan". Il n'était pas encore l'heure d'utiliser sa technique clef que sont les clones d'ombres, notre jeune homme trentenaire voulait s'amuser et voir la force de cet homme étrange encore un petit moment, mais le connaissant, il ne prendra pas trop de temps à l'analyse adverse et voudra s'amuser le plus vite possible. Cet homme était agressif et avide de combats, mais pouvait-on dire qu'il était dangereux pour le Japon? Il avait certes des traits de ressemblance avec le "Reka" qu'il avait affronté, mais ne sentait pas le même sentiment de domination et de mal émaner de lui, malgré qu'il avait commencé fort leur duel. Cela rassura quand même bien le shogun, parce qu'il ne semblait pas du tout du même niveau et l'avoir un ennemi semblait quelque chose à évité, quoi que Benitora était loin d'avoir l'intention de perde quelconque combat!

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 11.05.15 15:33

Le choc des armes résonna autour des deux combattants, fit vibrer les bras de Siegfried, effraya les oiseaux alentours.
Un sourire se dessina sur les lèvres du guerrier ; il n’aimait pas la guerre, mais le combat était son pêché –mignon.

-Eh bien... Une chance que je continue à m'entrainer dit donc. Pas mal du tout dit donc. J'ai rarement eu la chance d'affronter un adversaire aussi intéressant depuis quelques années.


-C’est vrai pour moi aussi, je suppose.

Le guerrier avait tout juste eu le temps de répondre, car son adversaire commença rapidement à bouger.
Le nippon inclina sa lance, laissant Gram déraper sur le manche de son arme, et recula d’un pas. Curieux de savoir ce qu’il allait faire, le danois le laissa faire et le regarda prendre un autre pas de recul, et lui abattre son trident sur le crâne.
Siegfried leva sa lame pour bloquer le coup, mais peinait à comprendre l’intérêt de ce genre de mouvement ; en effet, le guerrier venait juste de faire la même chose, et cela n’avait qu’un seul but; fixer dès le début la force réciproque de chacun, et ne pas perdre son temps en échangeant des petits coups, mais passer directement aux choses intéressantes. Au dernier moment, juste avant le choc des deux aciers, le trident se déroba.
Siegfried, qui regardait l’arme de son adversaire, suivit celle-ci des yeux, et vit le sourire du nippon un battement de cil avant que ce dernier ne lui assène un redoutable coup d’estoc, quasi-instantanément suivi par d’autres, si rapidement que Siegfried devait se concentrer pour les voir arriver.
Le danois parait et se contorsionnait pour échapper à la pluie de coups, cherchant une opportunité de contre-attaquer qui ne venait pas. Lassé d’être tenu à distance, et peu désireux de fatiguer son ennemi qui semblait prometteur, Siegfried força un peu sur ses muscles et se rua à l’assaut de son adversaire alors que celui-ci finissait une de ses extensions, venant à lui avec la une vitesse presque aussi grande que celle à laquelle le trident repartait vers son propriétaire. Le guerrier arma son coup alors qu’il fonçait vers l’avant, et arriva donc devant le lancier avec son bras totalement armé. Ainsi à l’intérieur de sa garde, à moins d’un mètre de lui, Benitora aurait du mal à le contrer avec sa lance; il freina son élan avec son pied droit, et lança un large coup en diagonale, à une main, visant l’épaule gauche de son adversaire, mais feinta au dernier moment, laissant son bras continuer sa lancée. Siegfried s’avança ensuite d’un pas vers la gauche, et porta un puissant coup latéral, à deux mains, vers les côtes de son adversaire.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 13.05.15 17:06

Rapide!! Benitora ne s’imaginait pas qu’il allait entrer dans son périmètre aussi rapidement, alors qu’il avait lancé une rafale de coup! Mais au lieu de paniqué ou quoi que ce soit, le sourire de notre cher ami ne fit que s’accentuer, regardant de plus près le visage de son opposant dans les yeux. En les regardant de plus près, ses yeux très étranges lui faisaient presque penser au retour aux sources des Mibu… Cependant, les yeux de cet homme avait toujours eux cette teinte, jusque vue de plus près c’était plus impressionnant. Par contre, il n’avait pas le temps de perde sa concentration, car un coup de diagonal, à une main, s’abattait sur lui… Une main? Alors qu’il avait manié son épée à deux pour le tout premier coup? Cela semblait peu probable, malgré que présentement, il pourrait avoir opté pour une attaque rapide, mais… Benitora fit donc un simple pas sauté pour éviter ce coup diagonal. Ce dernier qui fut rapidement changé de trajectoire alors que son manieur reprit la garde de son arme imposante avec son autre main pour avoir une meilleure maitrise de cette dernière sans doute assez lourde. Hidetada se douta que son saut n’avait pas été assez rapide pour bien distancer la large lame et qu’un seul pas de plus par l’Homme saura rattraper la distance pour le toucher, ce qui est plutôt à éviter vu sa force de frappe démontrée tout à l’heure!

Notre vagabond eut donc le réflexe de placer sa lance verticalement devant lui un peu sur le côté pour paré coup qui venait vers lui. L'impact fut-elle que, étant légèrement dans les airs à cause de son pas sauté, notre très cher Benitora se fit bien décaler! Heureusement que notre ami présent à une bonne équilibre sur ses pieds parce qu'il ne se saurait jamais maintenu debout après son atterrissage, deux jolis mètres plus loin. Il avait donc bien placé ses hanches et pieds pour réceptionner l'atterrissage et glisser encore un autre mètre environ. Qu’elle force, c'est incroyable! Un léger sourire amusé se dessina sur le visage du Shogun, c'était de plus en plus intéressant comme échange ma foi! Il ne prit bien sûr pas de temps à se remettre bien en place et garda un grand calme, avant que cinq autres lui apparaissent de nulle part d'un coup, un peu autour de Siegfried! Voilà la raison de son surnom! Hidetada reprit un sourire plus amusé et "joyeux" et lui et les clones prirent tous une pose plus ou moins décontractée.
«Pas mal ça hein?» - «Hey hey j'suis ici!» Dit un plus sur la droite. «Alors? Tu comprends mon surnom là?» Dit celui derrière l'homme, à sa droite. «Ici, ici! Ha ha ha/» - «C'est trop la classe~» Dirent les deux à la droite du Manipulateur d'ombre. «Là aussi!»
fit le dernier plus sur la gauche. Six Benitora identiques les uns des autres encerclèrent le guerrier d'outre-mer. Tout ce beau monde foncèrent vers l'adversaire du moment et attaquèrent pas mal tous en temps légèrement décaler l'un l'autre, jamais un plus d'un coup à la fois. Cependant, la vitesse d'intervalle est assez élevée entre chaque coup, et notre, ou plutôt "nos", cher Benitora n'emprunte pas un rythme régulier, donnant des coups de lance de la gauche, puis devant, décalé sur la droite, plus vers le dos, les coups, autant des estocs que des coups de balayèrent quand cela est possible sans 'trancher' un des clones se donnait à grande vitesse.


~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 16.05.15 5:12

Le second impact entre les deux armes fut presque aussi violent que le dernier et se répercuta dans les bras de Siegfried ; cependant, son adversaire était toujours en l’air suite au saut qu’il avait pour esquiver la feinte du guerrier, dont la force le projeta trois bons mètres plus loin, où le nippon, contre toute attente, réussit à atterrir sur ses deux pieds, ce que le danois faillit applaudir.

Siegfried vit le sourire de son adversaire s’accentuer. Il devait préparer quelque chose d’intéressant pour sourire ainsi.
Le très proche avenir qui suivit donna raison aux pensées du guerrier, qui vit apparaître cinq exemplaires supplémentaires de son adversaire, tout autour de lui, qui le narguaient tous plus ou moins :

-Pas mal ça hein ?
-Hey hey j'suis ici !
-Alors? Tu comprends mon surnom là ?
-Ici, ici! Ha ha ha !
-C'est trop la classe~
-Là aussi!


Siegfried, qui n’avait compris qu’une grosse moitié de ce que disaient ces clones à cause de la vitesse à laquelle ils avaient parlé, fit, du regard, un rapide tour complet de ses adversaires. Tous parfaitement semblables au nippon, ils étaient aussi tous armés. Cependant, une pensée l’interpella ; si le surnom de Benitora faisait référence à cette technique, ces doubles étaient-ils des faux ? Des sortes d’ombres seulement là pour camoufler la vraie attaque ? Peu désireux de mourir alors qu’il vérifiait ces hypothèses, le guerrier décida que parer les coups qu’il lui donneraient serait sans doute souhaitable.

Le danois fit craquer ses vertèbres cervicales avec un sourire amusé ; ce combat était, décidément, très intéressant. Les six exemplaires de son adversaire chargèrent Siegfried en même temps, qui eut tout juste le temps de se remettre en garde avant que le premier coup ne l’atteigne. Siegfried para, esquiva, poussa, dévia les coups ennemis autant qu’il put, préférant abandonner temporairement l’idée de contre-attaquer afin de mieux comprendre cette technique fort intéressante.

Le guerrier comprit rapidement que Benitora apportait un soin sans doute tout particulier à ce que les attaques soient totalement déphasées les unes par-rapport aux autres, ce qui dénotait d’une grande maîtrise de sa propre technique ; cette adversaire avait sans doute traversé de redoutables épreuves par le passé. Le danois se baissa in extremis pour éviter un coup latéral, et para de justesse celui qui vint dans son dos juste après.

Cependant, Siegfried commençait à fatiguer, et il ne voulait pas risquer de se retrouver trop affaibli face à un pareil adversaire ; il décida donc de changer de stratégie, puisqu’il était désormais évident qu’il n’y aurait pas d’ouvertures dans la technique très perfectionnée du nippon. Le danois traça donc un large arc de cercle devant lui, qui donna naissance à une onde dorée et lumineuse, filant droit vers les trois doubles les plus en face de lui, qui se volatilisèrent à son contact. Le guerrier contempla quelques secondes cette lame d’énergie volante, qui semblait faire vibrer l’air alentour, avant d’effectuer une roulade pour s’éloigner des trois exemplaires de Benitora qui se trouvaient derrière lui, l’épée dressée entre eux et lui, un sourire révélateur de ses dents pointues plaqué sur ses lèvres :

-Pas mal, hein ?

Passée cette légère provocation amicale, Siegfried prit une grande inspiration et tâcha de calmer ses démons intérieurs, qui s’agitaient de plus en plus, refusant de recourir à leur force maudite dans ce combat.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 19.05.15 0:59

Un peu plus et notre cher ami se serait vu se prendre cette onde de choque spécial et lumineuse. Par chance, il était juste assez éloigné du centre de cet arc pour l'éviter d'un pas sauté rapide, mais put voir que trois clones n'eurent pas sa chance de réussir à l'éviter. Presque inutile de garde la technique s'il ne reste que deux clones... Le temps qu'il retourne son attention sur le guerrier, ce dernier contempla sa propre technique, ce que notre ami présent trouva fort étrange. On peut contempler une technique durement travaillée après un rude entrainement pour voir notre progression, mais en plein combat? Un tel comportement l'intriguait bien, venait-il de s'entrainer au par avant pour faire ceci, ou n'avait-il pas combattu suffisamment longtemps pour oublié sa propre étendu de force, ses propres techniques? Cela paraissait exagéré tout de même. Il décida cependant de profiter de son moment de contemplation pour attaqué d'un bon estoc en pente vers le sol! Cependant, manque de bol, le peu de temps qu'Hidetada avait pris pour réfléchir à son comportement lui laissa le temps de faire une roulade pour pouvoir s'éloigner de lui et les deux clones restants.

Alors que notre protagoniste se questionna encore, malgré le fait qu'il trouvait cet homme de plus en plus non seulement étrange, mais fort intéressant comme combattant, Sieg entreprit de faire amicalement la même chose que lui après avoir dévoilé sa puissance. Cela fit bien rire le plus trop jeune Shogun qui sourit un peu plus. Ça, c'était un combat amusant! De l'adrénaline, de belles techniques, de l'amusement, et des armes bien tranchantes pour intensifier le tout! C'était juste un "petit" combat entre connaissances. L'enjeu était plutôt inconnu pour ce combat. Cet étranger venu de loin, sans doute, allait-il profiter de ce combat pour tuer le samurai? C'était une question qu'il ne pouvait être sûr malgré qu'il ne décelait aucune "menace" émaner de sont aura... jusqu'à se qu'il perçoivent se changement étrange en lui. Un peu plus, Benitora aurait cru percevoir l'aura de quelque chose d'autre, mais ils étaient bien les seuls sur la route à cette heure... Mais la faible perception de cette aura étrange avait disparut bien rapidement, et laissa notre ami sceptique a ce qu'il venait de ressentir faiblement. Benitora se secoua la tête doucement, puis ses clones disparurent juste après qu'il est remis son regard sur son opposant.
«Ha ha ha, pas mal oui! J'devrais m'entrainer pour projeter des ondes moi aussi, c'est pratique... Mais seulement si ça touche!»
Sur ses mot, c'était au tour de l'hériter Tokugawa de surprendre avec sa vitesse. Il se pencha donc un peu vers l'avant puis partit en flèche après un moment pour arriver sous le nez, presque littéralement, de Siegfried, un grand sourire aux lèvres. Mais le Tokugawa ne lui laissa pas le temps d'agir qu'il bondit sur le côté vers la droite pour passer derrière lui en arc et revenir le charger sur son flanc gauche en faisant cinq grands estocs rapides. Attaquer de dos c'est pas les assassinats, pas les combats après tout.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 20.05.15 6:53

Siegfried se remit en garde, attendant de voir ce que son adversaire lui réservait. Il contempla ainsi les doubles disparaitre, et ajusta légèrement ses appuis et position pour choisir une garde plus adaptée au combat seul à seul. Il nota cependant soigneusement, dans un coin de son esprit, que ces Benitora supplémentaires n’avaient aucune réalité physique. Comme il était impossible au guerrier de savoir si cette technique était unique ou utilisée par d’autres au Japon, il préféra mémoriser ces détails pour une hypothétique future rencontre.

Il doutait cependant de croiser aussi facilement des ennemis aussi redoutables que ce Benitora ; peut-être en rencontrerait-il dans la capitale, en tant que garde d’élite du roi de ces terres, lorsqu’il le rencontrerait pour l’avertir du danger, tout en espérant ne pas devoir les combattre pour faire entendre sa mise en garde. D’une importance capitale pour Siegfried, qui pouvait maintenant mieux estimer, son niveau par-rapport à celui de l’ancien Siegfried, ce combat, quoiqu’amusant et palpitant, était aussi l’occasion de rectifier ses techniques engourdies.

En effet, sa lame aérienne n’était pas apparue aussi nette qu’auparavant ; plus flou et plus épais, l’arc de cercle doré était moins concentré, moins finement achevé, et sa trajectoire moins droite que dans les souvenirs du guerrier. Il devait rectifier ces détails mineurs, mais néanmoins cruciaux contre des ennemis de haut niveau, au plus vite. Il plissa les yeux vers Benitora, qui semblait l’observer, à la recherche de quelque chose, comme s’il avait vu quelqu’un au-delà de Siegfried. Mais cet échange de regard fut de courte durée :

-Ha ha ha, pas mal oui! J'devrais m'entrainer pour projeter des ondes moi aussi, c'est pratique... Mais seulement si ça touche!

A ces mots, le lancier arma son prochain coup ; il bascula vers l’avant, tomba comme au ralenti vers Siegfried, avant de surgir à une vitesse délirante dans la garde de ce dernier, sous son nez, tout sourire ; il était néanmoins trop près pour attaquer avec son trident, et le guerrier se contenta de lancer son genou à la rencontre de son adversaire, qui s’éclipsa presque aussi vivement qu’il n’était venu, mais sur la gauche du guerrier.

Genou lancée, garde ouverte au niveau de son flanc gauche, le danois vit arriver le trident beaucoup trop vite à son goût ; le premier coup de pique s’élança, trop rapide pour le commun des mortels, mais trop lent pour mettre en échec les capacités d’observation du guerrier, qui profita de l’élan donné par son genou gauche pour faire volte-face, pivotant vers la droite et esquivant ainsi l’assaut ennemi. Le second coup de pique, Siegfried le savait, serait bien moins tolérant que le précédent, puisque le nippon ne le lançait pas en fin de course, et avait pu adapter la trajectoire au mouvement de pivot du guerrier.
Siegfried, qui faisait désormais face à Benitora, acheva sa pirouette en déviant le trident sur sa droite, profitant ainsi de la fin de son élan. Il écarta ensuite, d’un revers de la lame, le coup suivant et fit un léger pas de côté pour laisser passer le quatrième sur sa gauche, avant de parer le dernier coup en entravant la course de l’arme adverse avec la lame de Gram. Vu de plus près, les trois lames courbes semblaient plus dangereuses encore qu’elles ne le semblaient de loin.

Le danois, qui ne tenait son épée qu’à une main, dut mobiliser une grande partie de sa force pour maintenir, du bout du bras, Benitora et son trident acéré ; cela ne fut toutefois pas suffisant pour empêcher sa main de trembler légèrement sous l’effort.
Le dragon en profita une nouvelle fois pour se manifester, et Siegfried fit un bond en arrière pour se désengager, et dégagea la haine noire de ses pensées une fois à distance.
Il jeta un rapide coup d’œil autour de lui ; il se retrouvait au milieu du cercle, tandis que Benitora en était légèrement excentré. Configuration initiale. Après cinq minutes de combat, ni le danois ni le nippon n’était parvenu à prendre l’avantage.

Le guerrier eût un léger sourire à l’intention de son adversaire, puis franchit la distance qui les séparait en deux grandes enjambées très rapides durant lesquelles il arma son coup, positionnant sa lame sur sa gauche comme pour frapper un grand coup latéral. Une fois arrivé à portée, il lança son bras droit à toute vitesse comme s’il allait frapper, mais lâcha son épée au vol pour la rattraper avec sa main gauche, avec laquelle il porta un puissant coup d’estoc en s’avançant vers l’adversaire.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 25.05.15 21:50

Fer contre fer, Benitora souriait à son adversaire à pleine dent, le regard sérieux, mais bien satisfait de ce combat. Le sourire de combattant, un sourire qui ferait presque peur en temps normal, mais que dans un combat prend tout son sens! Forçant bien, mais toujours pas à 110%, c'était quand même qu'un combat "amical", Benitora fut surprit de la force à nouveau de cet homme, quoi que moins que Bontenmaru, il maniait cette grande épée à une main, alors que notre ami pousse son arme à deux mains pour sa part, voyant que la main tremblait, mais rien de décisif. Si Kyo savait qu'il y avait autant de personnes fortes outre-mer, aurait-il fait comme Hotaru et voyager autant? Sans doute a-t-il trop la flemme aussi, puis il doit veiller sur son bien-aimé~ Ahh, l'amour! Puis d'un coup, Benitora put ressentir cette autre aura néfaste de plus près,  et aucun doute, elle n'était pas amicale! Pourtant, il captait toujours celle distincte à Siegfried en même temps... Il fut surpris, et rassuré en même temps un peu qu'il ne fût pas le seul à le remarquer en voyant Sieg' presque "paniquer" et reculer... Cependant, le combat n'est pas fini, et Benitora en profita pour bien se placer...

«Ça fait un moment que j'ai pas fait ça... Voyons voir ...  : Pyo, Tou, Sha, Kai, ...»

Profitant du recule de Sieg pour se placer, et du temps qu'il tentait de remettre ses esprits, plus le temps qu'il observait les alentours. N'eut-il pas le temps d'avoir complètement fini que le guerrier  d'autre terre chargea. Heureusement, Benitora n'était pas si rouillé que d'être aussi lent à faire cette "simple" technique. Alors que le coup horizontal allait vers lui, 'Tora était encore en préparation et attendait le dernier moment pour attaquer, du coup la feinte de l'adversaire arriva juste après! Le plan initial était  d'essayer de porter le coup direct sur l'arme pour peut-être le désarmer, mais en estoc cela sera beaucoup trop compliqué... Pourquoi ne pas combattre le feu par le feu? Il était prêt à lancé son 'fameux' Hassun alors pourquoi pas! La technique partit en flèche donc, et la pointe des deux lames s'entrechoquèrent parfaitement comme on n’en voit presque jamais, témoignant de l'habilité et la précision au combat des deux combattants! L'arme de Benitora, cependant, tournait toujours à une vitesse folle et le frottement des deux armes faisait voler plusieurs étincelles. Cette fois-ci, notre vagabond nippon força un peu plus contre l'arme de son opposant, ses muscles gonflants sous l'effort avec quelque veine ressortant un peu du lot. Un seul faux pas et un des deux allaient être durement blesser, voir peut-être les deux en même temps. Si les lames bougèrent trop, elles continueraient leur chemin pour percer l'opposant de chacun. Si c'est Benitora qui l'emporte, l'arme de Sieg risque de se faire coincé entre deux des lames du trident, et possiblement retiré de ses mains par la rotation, mais comme dit plus haut, en estoc cela est assez peu probable. Le soleil lui regardait la scène, bien en haut de son midi passer il y a que quelque minutes, peu de nuages voulaient le déranger. Quelque passant allait prendre le chemin pour diverse raison, mais en voyant un combat aussi menaçant pour des gens normaux, ils avaient vite prit la décision de remettre cela à demain, les pauvres, leur propre Shogun les empêche de faire de petit voyage... Qui voudrait croire que c'est le Shogun, juste là maintenant, qui se bat avec autant d'entrain?

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 25.07.15 21:17

Siegfried vit arriver les pointes acérées de la lance nippone trop tard pour les éviter, trop tard pour les parer; il ne put cependant pas s'empêcher d'admirer la technique de son adversaire, avant de se souvenir que ladite technique pouvait sans nul doute lui être fatale.

Incapable de stopeer sa course, sa garde grande ouverte, et son élan le condamnant à aller de l'avant, le danois vit passer une étincelle de malice dans le regard de Benitora; les armes étaient sur le point de se rencontrer, et Siegfried décida de faciliter les choses. Il réajusta rapidement et légèrement la trajectoire de sa lame, ainsi que sa prise sur la garde, avec une idée frôlant la démence en tête.

Au vu de la trajectoire de la lance, c’était là sûrement l’idée du japonais aussi, puisque les trois pointes courbes semblaient cibler Gram plutôt que son porteur. Cette pensée fit sourire le guerrier, qui souffla « les grands esprits se rencontrent », au moment où les armes rentrèrent en contact.

Le baiser d’acier à acier provoqua un flot d’étincelles lumineuses, qui éclairaient la figure de chacun des deux combattants, accentuant le relief de leurs traits, creusant les ombres malgré le soleil, haut dans le ciel.

La pose des deux hommes était parfaite. Tous deux en équilibre non seulement sur leur arme mais aussi sur celle de l’autre, ils avaient atteint une prouesse rarement tentée, et encore plus rarement réussie. Redoublant d’efforts pour maintenir sa lame dans l’axe malgré le tournoiement rapide de la lance du nippon, les muscles du danois se contractèrent et saillirent sous sa tunique de cuir ; il rechignait à briser la position dans laquelle ils se trouvaient, tant elle était exceptionnelle.

De plus la briser signifiait sans doute qu’au moins l’un d’entre eux serait grièvement blessé, voire pire, ce qui ne tentait pas franchement le guerrier. Sachant que malgré sa magnificence, cette pose finirait par connaître une fin, Siegfried se mit en quête d’un moyen de rompre le contact proprement et esthétiquement, ce qui impliquait de ne blesser aucun des protagonistes de ce combat amical et fort intéressant.

S’il se décalait sur un côté, il serait sans doute trop lent pour éviter un coup de lance au passage ; de même s’il déviait sa lame. Il était hors de question de faire un mouvement trop brusque avec son autre main, car un mouvement trop ample le déstabiliserait sans doute, ce qui n’amènerait rien de bon.

Du coin de l’œil, Siegfried vit que quelques passants, sans doute des voyageurs, s’étaient massés près d’eux, quoiqu’à bonne distance du bord du cercle. Il voyait certains hommes s’ébahir devant le degré de maîtrise des deux combattants, et en vit d’autres prendre des paris. Cela le fit sourire malgré lui.

Il se reconcentra cependant sur le combat, qui risquait de prendre une tournure sanglante ; voyant la force avec laquelle Benitora poussait son arme contre la sienne, une idée germa derrière les yeux dorés.

Il visualisa son mouvement ; lever légèrement la pointe de son arme pour dévier la lance vers le ciel. Benitora, déséquilibré, tomberait alors vers le guerrier, qui s’effacerait vers l’arrière, allant même jusqu’à s’adosser au sol, pour ensuite poser ses pieds sur le torse du japonais, qu’il enverrait facilement dans le sens de son élan, voire en dehors du cercle s’il ajoutait un peu de force dans son mouvement de balancier.

Il s’apprêtait à mettre son plan à exécution, arborant même un léger sourire en coin, et commença à lever son bras vers les cieux, lorsque tout s’arrêta.

Tombant lourdement sur le sol, à genoux, ses bras aussi mous que s’ils étaient en chiffon, la bouche mollement ouverte et le regard hagard, le guerrier perdit totalement la notion d’espace pendant un court instant, suffisamment longtemps pour s’effondrer brusquement et durement sur le sol, comme une marionnette désarticulée.

Gram gisait par terre, à côté de lui ; il se tenait là, par terre, essayant péniblement de lutter contre cet abandon soudain de toutes ses forces, complètement aveugle et hermétique au monde extérieur. Terrassé, il n’arrivait même pas à percevoir Benitora, ni même quoi que ce soit en dehors de la poussière et des cailloux devant lui.

Il ne put retenir un râle de souffrance lorsque ses muscles se réveillèrent, faisant naître une vague de douleur pure dans tout son corps, le renvoyant mordre la poussière une seconde fois.
Il sentit soudain une chaleur presque réconfortante se propager depuis son for intérieur, se frayer un chemin au travers de la douleur et émerger de la souffrance ; il se tendit vers elle désespérément, se rendant compte trop tard qu’il s’agissait de la haine du dragon, qu’il repoussa comme il put.

L’espace de quelques courts instants, ses dents pointues devinrent des crocs, et ses yeux s’assombrirent jusqu’à devenir plus noir que la nuit. Il poussa même quelques grognements qu’il tentait d’étouffer.

Il parvint tant bien que mal à reprendre l’avantage sur son dragon, et le contrôle sur son propre corps, au prix d’un effort surhumain. Siegfried se redressa ensuite lentement, mais renonça à se lever, préférant s’asseoir sur le sol le temps que les vestiges de la douleur s’estompent complètement.

Il se demandait ce qui avait pu provoquer une telle réaction chez lui ; il doutait que ce soit le dragon, ou son sang. Autre chose, mais quoi ? Etait-ce là le contrecoup de sa résurrection ?
Il leva un regard gêné vers Benitora, dont il n’avait pas oublié l’existence, et dont il espérait qu’il ne l’avait pas blessé dans sa chute :

-Désolé, fit-il avec son plus bel accent, Il semblerait que je ne puisse pas finir ce combat…

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 03.08.15 21:08

Ayant une maitrise quasi parfaite de son arme, après tout, il est capable de communiquer avec, se qui en dit long n'est-ce pas. Sans oublier la vantardise dont il avait fait preuve quand Julian lui avait dit qu'il était capable de maitriser Hokuraku'... C'qu'il peut être baveux parfois notre Benitora en faite... Du coup, le combat et les yeux des deux hommes se fixant faisaient rage, les deux concoctant des idées de sortir de cet équilibre sans vraiment tuer l'autre. Un peu plus, Benitora était celui qui était le moins "galant" dans ce combat, puisque blesser ou se faire blesser ne le dérangerait pas. Bien sûr, tuer était hors de question pour lui aussi. Mais bon, la seule chose que faisait vraiment Benitora pour le moment était de forcer toujours et encore avec son Hassun qui commençait à diminuer en "puissance". Notre cher Shogun ne pouvait pas faire tourner son arme infiniment non plus. Le moment intense dura encore quelque seconde, seconde de trop vraisemblablement pour les deux. Juste avant que Siegfried s'écrasât au sol, le Hassun avait perdu en puissant jusqu'à presque s'arrêter de tournoyer. Au moment que Sieg' se transforma en poupées,cela surprit bien notre vagabond à deux faces, mais il réussit néanmoins à arrêter sa lame de percer de bord en bord le 'voyageur', mais les trois lames le picotèrent quand même un peu un peu plus bas de l'épaule droite.

Benitora se demandais ce qu'il avait bien pu se passer et regarda le léger nombre de curieux qui les observaient depuis un petit temps, certain bien déçu, d'autre sautant de joie presque, il se demandais bien ce qu'il se passait, mais retins qu’aucun d'entre eux n'avais de mauvaise intention. De plus, un poison ne pourrait pas faire effet aussi rapidement... non? Il commença à se poser des questions quand le grand homme semblait revenir un peu plus à lui quand tout à coup il semblait être prit d'une grande souffrance, Benitora lui, se contenta de s'accroupir et d'observer. Il ne pouvait pas faire grand-chose de toute manière, mais certains des paysans se rapprochèrent, un se disant médecin de fortune pour voir ce qu'il avait, mais Benitora fit signe de ne pas approcher, sentant encore l'aura vile et haineuse qui prenait le dessus sur celle de l'homme... Notre ami perdit son sourire joyeux et recula même en se mettant bien en garde prêt-à-porter un autre Hassun, mortel cette fois-ci, si nécessaire. Cet homme avait un sérieux problème, et à le voir, c'est comme s'il se transformait un peu comme Bontenmaru quand il devient "La bête"... Sauf qu’elle, ne semblait pas très appréciée ni contrôlée cette transformation et donc, est un assez grand danger pour son entourage. Il faudra le maintenir à l'œil. Alors que son opposant de tout à l'heure ce remettait un peu, assied et semblais avoir prit prise sur cette aura vile, Benitora se rapprocha légèrement, toujours l'arme bien en mains, mais reprenant un sourire amical..
«T'es un sacré numéro toi dit donc! T'es un peu comme Kyo avant, avec une autre... 'personne', dans ton corps c'est ça? J'me suis toujours demandé comment on se sentait... Ça doit faire étrange non?» Puis, d'un ton sec et neutre enchaina: «Par contre, si tu deviens une menace et laisse "l'autre" sortir et tout... je te tuerai.»
C'est avec un léger temps et silence un peu pesant, comme appuyant les propos de notre ami plus que sérieux, surtout si c'est pour protéger le Japon et les paysans, après tout, n'est-il pas le Maitre de ses terres et presque du Japon au complet? Il brisa le silence avec un léger ricanement amuser, lequel on ne croirait jamais qu'il vient de menacer de mort quelqu'un tant il dégagea autant de joie et d'amusement. Benitora s'approcha plus de cet homme venu d'ailleurs et lui tendit la main pour l'aider à se relever.



~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 04.08.15 20:09

Siegfried ressentait toujours une sorte de douleur fantôme dans tout son corps, vestige de la souffrance qui l’avait terrassé plus tôt. Il observa Benitora, qui le détaillait d’un œil assez critique ; c’est alors que le guerrier sentit une douleur plus insistante le lanciner au niveau de son bras droit. Un seul regard lui suffit pour comprendre que malgré le talent de son adversaire, la lance de ce dernier l’avait tout de même touché lors de sa chute, déchirant le cuir et entaillant la chair.

La blessure était cependant quasiment superficielle, et ne saignait que très peu ; l’homme aux yeux d’or se limita donc à l’application d’une feuille de parchemin déjà enduite d’onguent, gardées pour ce genre d’occasions dans un étui en bois. Un truc qu’il avait appris lorsqu’il errait, sans but, ne cherchant que des ennemis à pourfendre.

Alors qu’il appliquait le pansement, Benitora s’adressa à lui :

-T'es un sacré numéro toi dit donc! T'es un peu comme Kyo avant, avec une autre... 'personne', dans ton corps c'est ça? J'me suis toujours demandé comment on se sentait... Ça doit faire étrange non?


S’apprêtant à répondre, le guerrier ouvrit la bouche, mais fut coupé par son interlocuteur, qui enchaîna d’un ton clair et concis :

-Par contre, si tu deviens une menace et laisse "l'autre" sortir et tout... je te tuerai.


Parfaitement sérieux, le japonais avait lâché cette dernière phrase de manière presque anecdotique, mais avec un sérieux ultime. Cependant, Siegfried ne put s’empêcher d’avoir un sourire en coin en repensant au combat qu’il avait lui-même mené contre Fafnir ; si le dragon trouvait un moyen de prendre définitivement le dessus sur lui, il faudrait bien plus qu’un guerrier comme Benitora, si redoutable soit-il, pour en venir à bout. Toutefois, il acquiesça gravement.
Le danois admirait la détermination du nippon. Plus qu’un voyageur, il devait sans nul doute beaucoup aimer son pays ou les gens y vivant pour être aussi tranché. Lui au moins, avait une vraie raison de se battre, de vraies choses auxquelles s’accrocher dans les moments de désespoir, tandis que Siegfried semblait être condamné à se battre seul, à vaincre seul, et à survivre seul jusqu’au prochain conflit.

Benitora lui tendit la main pour l’aider à se relever, et Siegfried secoua la tête pour chasser toutes ses pensées ; il en avait fini avec ça. Bientôt, il atteindrait la capitale, il préviendrait le dirigeant local ; ensuite de quoi, il se limiterait à être un soldat au sein de l’armée japonaise, et rangerait définitivement Gram après la victoire de son camp. Il espérait de tout cœur que cela se passerait ainsi, tout en sachant pertinemment que cela n’arriverait jamais.

Le guerrier saisit la main du combattant, et se releva. Il fut pris de vertiges une fois sur ses deux pieds, mais ceux-ci s’évanouirent vite. Cependant, outre le dragon qui, frustré, trépignait dans ses entrailles, Siegfried sentait que quelque chose n’allait pas dans son corps. Plus qu’auparavant, il s’y sentait étranger, et semblait en être rejeté. Il était désormais évident pour le danois que son corps était en fin de vie, et s’’affaiblissait de plus en plus, au fur et à mesure du temps.

Cela n’augurait rien de bon, et l’homme aux yeux d’or resta plusieurs instants muets, à regarder ses mains se déplier et se replier avec force douleurs et craquements, ses mouvements moins sûrs et moins précis que quelques minutes plus tôt.

Il regarda le nippon. Celui-ci avait parlé d’un « Kyo », comme s’il avait été dans un état similaire.
Mobilisant toutes ses connaissances en japonais, Siegfried articula :

-Tu sembles avoir déjà connu quelqu’un qui souffrait du même problème que moi; saurais-tu où je pourrais trouver quelqu’un susceptible de m’aider ? Je dois absolument rencontrer le dirigeant de ce pays, ou n’importe qui capable de lui faire passer un message capital rapidement, et je crains de ne pas y arriver dans mon état actuel.

C’était dit. Il espérait ne pas avoir fait de faute trop grave, mais il n’avait d’autre choix que de s’en remettre au nippon pour le tirer de cette mauvaise passe, en espérant qu’il ne soit pas hostile au pouvoir actuel.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 29.08.15 19:53

Il pouvait lire sur son visage qu'il avait compris le message, mais un je ne sais quoi lui disait aussi qu'il y avait un "Le peux-tu?" autour. Quelle sorte de Shogun serrait-il s'il ne pouvait pas défendre son pays?? Bien sûr, si les choses se corse beaucoup trop, qu'il est aux frontières de la mort et tout, il y a toujours le reste de la bande qui pourra aider, mais bon. Ce Siegfried n'a pas encore vu tout ce que notre chère Benitora est capable! Une petite jasette avec Hokuraku Shimon,  plus de sérieux et ça serra une tout autre histoire! Mais bon, laissons se scénario pour une autre fois, mieux ne pas pensez au pire! Par contre, lui, il ne semblait pas très bien dans sa peau... littéralement, c'était un peu inquiétant, presque pire que Kyo quand il vaguait entre lui et Kyoshiro... Puis il parla et notre Shogun écouta attentivement. S'il voulait quelqu'un pour l'aider... Hidetda serra un peu les poings en pensant aux Mibu et ce qui leur étaient arrivé, alors qu'ils venaient "à peine" de trouver une vie calme, kuso! Il secoua la tête vivement et se dit qu'Akari pourrait peut-être l'aider, ou Kyoshiro, après tout, 'est lui qui avait séparé l'âme de Kyo de son corps. Puis vin l'importance capitale. Le Tokugawa était déjà débordé avec les nouveaux asseyant de son territoire et de la 'vengeance' pour les Mibu morts, il n'avait pas le temps pour un autre désastre!

«Oï, t'es en si mauvais état que ça alors que tu viens de faire un joli petit duel amical? Mais reprends-toi, tu ne vas pas crever au milieu de la route quand même non? Un peu de nerf!»

Hidetada prit le bras de Siegfried pour le passer à son cou et lui servir de soutien et lui sourit à pleine dent. Une chance qu'il n'était pas totalement engourdi et incapable de bouger de lui-même parce qu'ils ne pèsent pas un poids plume le gugusse! Avec sa taille et tout en plus. M'enfin, ils emboitèrent donc le pas ainsi jusqu'à la ville, parlant un moment de tout et de rien, du combat qu'ils ont eux et encore. Après quelques bonnes minutes de marche ils purent voir une ville, pas encore Edo, mais ils étaient presque, cependant, à quoi cela sert d'aller jusqu'à Edo si Sieg' veut simplement lui parlé... Heummmm....

«On pourra arrêter ici, tu pourras récupéré un peu. Sinon, c'est quoi ce message capital urgentesque? C'est pas top secret  j'espère?»

En même temps, pour qu'un étranger venu d'outre-mer vienne directement demander l'audience au dirigeant le plus haut gradé possible du pays pour donner un message le plus vite possible, c'était pas pour demander s'il pouvait marié sa fille au garçon du forgeron hein. Il espérait vraiment qu'il ne devrait pas gérer une autre catastrophe à venir en même temps, car là, il devrait vraiment resté à Edo pour motivé et diriger ses troupes, sans parlé de rassuré et sécurisé le pays. Il y a toujours Ieyasu, mais si le danger est trop grand c'est toujours mieux s'il l'y veille lui-même... Trois ans de paix était trop beaux pour continué c'est ça?

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 31.08.15 4:36

Siegfried regarda attentivement le visage de Benitora, pour essayer de deviner ses pensées ; il sentit que le nippon était en colère, sans savoir pourquoi. Le danois ne pensait pas avoir fait d’erreurs graves dans son monologue. L’inquiétude gagna le guerrier. Peut-être n’avait-il pas témoigné assez de respect envers le dirigeant suprême du pays ? Ou peut-être que ce dirigeant était mal-aimé par son peuple, ou du moins, par Benitora ?

Il se tut et attendit patiemment que le lancier sorte de sa réflexion. Mauvais souvenirs ? Ce Kyo était-il un ennemi ? Ou peut-être était-il mort depuis ? Siegfried détestait être aussi ignorant, surtout dans des situations aussi extrêmes que celle dans laquelle il se trouvait.

-Oï, t'es en si mauvais état que ça alors que tu viens de faire un joli petit duel amical? Mais reprends-toi, tu ne vas pas crever au milieu de la route quand même non? Un peu de nerf!

Alors que le guerrier acquiesçait, Benitora le prit par le bras, qu’il passa autour de son cou avec un grand sourire. Siegfried soupira de soulagement. Il avait sérieusement craint d’avoir attisé le courroux de l’une des deux seules personnes avec qui il avait sympathisé.
Le nippon guida le danois, en le soutenant, sur la route qui menait jusqu’à la ville. Infiniment reconnaissant, le guerrier essayait de ne pas trop se reposer sur son camarade plus petit que lui, sans toutefois pouvoir faire autrement à cause de l’étrange torpeur qui s’était emparée de ses muscles.  

Sur le chemin, les deux hommes parlèrent de banalités, de leur combat, et de banalités. Siegfried appréciait pouvoir parler de tout et de rien, de manière tout à fait normale. Il n’avait pas souvent eu cette chance au cours de sa vie, et même s’il n’était pas vraiment bavard en raison de son état et de ses lacunes en japonais, il aimait beaucoup plus flâner inutilement qu’il ne voulait bien le reconnaître.

De plus, marcher un peu lui fit le plus grand bien, son sentiment de malaise s’amenuisant petit à petit, au point que le guerrier finit par quitter l’épaule du nippon pour marcher seul d’un pas aussi assuré que possible. Ils arrivèrent en vue d’une ville, mais le danois doutait que ce fut la capitale.

-On pourra arrêter ici, tu pourras récupérer un peu. Sinon, c'est quoi ce message capital urgentesque? C'est pas top secret  j'espère?

Siegfried hocha la tête. Puis il marqua un temps de réflexion. Il voulait au maximum éviter de propager la nouvelle inutilement, car si les Reka avaient déjà des espions à l’écoute, il ne leur en faudrait pas moins pour déclencher une attaque immédiatement, afin de conserver l’effet de surprise. Néanmoins, il était seul, pas dans le meilleur des états, dans un pays qui se méfiait de lui et dont il ne connaissant pas vraiment ni la géographie, ni la langue, ni les usages. Il valait peut-être mieux confier l’affaire à un local, qui pourrait au moins lui donner la marche à suivre à défaut de tout faire.

Rassemblant une nouvelle fois les morceaux de japonais qu’il avait, afin d’être aussi clair que possible, il regarda Benitora droit dans les yeux :

-Une immense armée est venue de très loin, et s’apprête à envahir le Japon. Ils ont déjà exterminé une ville entière, mais ils ne s’arrêteront pas là. Ils viennent de la forêt d’Aokihagara, de la ville des Mibu.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 06.09.15 23:49

Attendant avec impatience la nouvelle grave qu'il allait lui donner, Benitora poussa un assez grand soupire en constatant que c'était la même nouvelle que ce que Sasuke lui avait rapporté de la conversation de Shihodo et Kyo. Cela reste un grand et énorme mal certes, mais il est toujours le "seul" au moins. Pas à s'inquiéter d'une maladie, de rébellion ou de catastrophe naturelle. Certes, les envahisseurs restent une chose assez grave à s'occuper et notre ami pris une grande inspiration pour bien réfléchir à la situation. tout d'abord, des envahisseurs venus d'outre mers viennent envahir le Japon pour raison encore inconnu d'Hidetada. Un étranger d'outre mers encore une fois arrive presque en même temps, mais viens avertir et semble contre les méthodes. Cette même personne a le même problème que Kyo, voir-même peut-être Oda Nobunaga... En gros on lui a fait un truc sans son consentement. Siegfried était toujours à surveiller avec la pulsion meurtrière déchainer qu'il avait sorti sans prévenir tout à l'heure, mais sinon il ne semble pas mauvais pour les yeux de notre dirigeant dévoué. Plusieurs choses à anticiper ces derniers temps alors que tout était en paix quelques jours au par avant! Raaaaaaah! Un autre soupire, cette fois-ci de "lassitude" à tous ses événements et possibilité puis redressa pour regarder Sieg' à nouveau, posant une main sur son épaule et souriant à nouveau à son habitude.

«Tu m'as fait trop peuuuuuuur! Moi qui pensais qu'on allait avoir une autre catastrophe à gérer... T'inquiète pas, une des survivantes à déjà avertit quelqu'un, et un Sanada curieux a aussi eu l'info' grâce au gosse. M'enfin, tout ça pour dire que toutes les personne qui doivent le savoir le savent déjà Siegfried!»

Après tout, Bontemaru trouvera bien un moyen de connaitre cette menace bien vite, lui qui est tout aussi frillant que Kyo pour de grands combats. Akira est assez futé pour être au courant, surtout si Tokito le suis toujours. Akari elle... lui... Akari sera surement au courant vu son implication au Mibu. Il n'y a que Hotaru qui serra encore perdu... comme d'habitude me direz vous... La bande va encore se rassembler pour une aventure remplie d'action et de combat intense. Encore une fois, malgré le danger de la menace, Benitora était empli d'une hâte incontrôlable de l'envie de combattre de toutes ses forces à nouveau. Le sourire de notre ami grandit légèrement et notre japonais donner une claque amical dans le dos de l'étranger du pays puis l'insista à continuer à le suivre, se dirigeant dans un petit restaurant de dango bien installer dans la petite ville. Après avoir chaleureusement salué ceux y travaillant, Benitora prit place et attendit que le grand bonhomme se joignent à lui et qu'une serveuse vienne prendre leur commande.

«Une demi douzaine dango 'onegai²'! Hé hé, tu vas te régaler! J'imagine que t'as pas manger bien de mets d'ici hein?»
[*² : Une des nombreuses façons de dire 'S'il vous plait', si je ne m'abuse]

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 22.09.15 11:29

Siegfried avait imaginé beaucoup de réactions de la part de Benitora à l’annonce de ce qui lui semblait être une terrible nouvelle ; il l’avait imaginé abasourdi, effondré, attristé, désespéré, mortifié, énervé, enragé, incrédule ou encore interrogateur, mais n’avait certainement pas prévu que le nippon serait soulagé, au point d’en pousser un grand soupir.

Pendant un instant, il resta interdit, alors que les images de l’extermination revenaient le hanter.  

Dans quelles circonstances pareil évènement pouvait-il être une cause de soulagement ?

Après un autre soupir et un temps relativement long, Benitora s’expliqua :

-Tu m'as fait trop peuuuuuuur! Moi qui pensais qu'on allait avoir une autre catastrophe à gérer... T'inquiète pas, une des survivantes à déjà avertit quelqu'un, et un Sanada curieux a aussi eu l'info' grâce au gosse. M'enfin, tout ça pour dire que toutes les personne qui doivent le savoir le savent déjà Siegfried!

Le danois fronça les sourcils : beaucoup trop de mots compliqués dans ces phrases. Beaucoup trop d’inconnues et d’inconnus. Il était complètement perdu dans les explications précises, et comprenait péniblement qu’il avait fait tout ce voyage pour presque rien, puisque le message avait déjà été délivré par quelqu’un d’autre.

Lui aussi eût un léger soupir. Plus de lassitude que de soulagement ; Siegfried se sentait totalement dépassé par les évènements. Comme s’il avait entendu ses pensées et cherchait à le réconforter, Benitora lui donna une grande claque virile dans le dos, avant de l’inviter à le suivre.

Ils rentrèrent dans la petite ville à côté de laquelle ils avaient fait une halte, et allèrent directement dans la première auberge à portée de vue. Son camarade le lâcha le temps de saluer les tenanciers de l’auberge, le danois restant un peu à l’écart.

Le patron, après avoir salué le Tigre, jeta un regard méfiant à l’étranger grand format qui se tenait à l’entrée de son établissement, lequel lui répondit par un geste un peu gêné de la main, avant d’aller s’asseoir.  

La serveuse arriva, et le nippon lui demanda :

-Une demi-douzaine de dango 'onegai²'! Hé hé, tu vas te régaler! J'imagine que t'as pas mangé bien de mets d'ici hein?

Siegfried pencha la tête sur le côté.

-Je ne suis… arrivé ici que très récemment, il y a quelques jours. Et je n’avais jamais mangé de nourriture japonaise avant l’auberge où nous nous sommes croisés.

La serveuse revint avec une assiette de brochettes chaudes, dont l’odeur sucrée ouvrit instantanément l’appétit du danois, et la posa sur la table.

Dans un éclair de lucidité, le guerrier se souvint des traditions au moment du repas, et leva ses mains jointes à hauteur de son nez :

-Itadakimasu !

Il remercia aussi, d’une légère inclinaison de la tête, son camarade, avant de prendre l’un des appétissants « dango » et d'en arracher une bouchée d'un coup de crocs.
Le goût était exquis. Comme ce qu'il avait mangé plus tôt, le oût était totalement étranger à tout ce qu'il avait pu déguster auparavant. Il hocha machinalement de la tête en mangeant, comme pour dire à Benitora: "T'avais raison, c'est grave bon!"

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 27.09.15 17:52

C'était assez rigolo comment cet homme avais de la difficulté à le comprendre, mais finissait par tenter de deviner, et le laisser faire pour le voir se tromper une fois serra très rigolo, mais bon, tant qu'il ne demande pas, tout va bien! Malgré que toutes les références lancées comme ça par Benitora semblaient avoir perdu Siegfried assez rapidement... En même temps, même pas sûr qu'un habitant commun aurait suivi également! Il put voir, et comprit rapidement, ce qui lui tira un léger sourire, qu'il l'avait complètement inquiété en paraissant aussi soulagé de cette "nouvelle". Pas ça faute, vous imaginer qu'il y aurait eu un autre truc super alarmant qui approchait du Japon!? Laisser le récent Shogun respirer quoi! M'enfin, dans tous les cas un étranger arrive en même temps, sans doute, que ce supposer groupe de non-Japonais, encore une fois, venant à même pour avertir que d'autres étrangers vont venir semé le trouble sur ses terres adorées... C'était à sujet de questionnement, mais plus tard, là, on déguste!  Benitora sourit bien en le voyant être aussi formelle que pour des petites boulettes de dango à un petit restaurant-halte tout simple, mais ce qui le fit sourire de manière fortement amuser était le regard amplis de bonheur et de pétillant de partout après avoir gouté les trois boules d'un coup. Notre dirigeant japonais se mit à rire presque à l'éclat et donna à nouveau une petite tape amicale dans le dos de ce bonhomme.

«Ha ha! J'avais bien raison hein?» Se penche légèrement vers lui et parle plus bas. «En plus je connais un endroit où ils sont encore meilleurs.» se redresse, puis mange sa deuxième brochette. «Mais bon! Tu comptes faire quoi maintenant que ta "grande quête" d'information est finie Siegfried-han?»

Après tout, il n'était venu ici que pour avertir non? Où voulait-il faire partie de la résistante contre l'envahisseur? Entré dans une guerre qui n'est pas la noter et manquer d'y perde la vie est soit très brave et digne, soit complètement fou... Mais qui est notre Benitora pour dire quoi que se soit, après tout, il a bien joint Kyo dans son périple et est presque mort un nombre alarmant de fois alors que ce n'était pas 'son' combat non? On peut en dire presque autant de tous les autres de la bande en plus... Les Mibu leur en avait bien fait baver il faut dire avant! Dire que des êtres encore plus puissants se dressent et menacent à nouveau le Japon à cette heure. Un frisson de passion prit le jeune trentenaire, la passion toujours non perdue du Samurai, la passion pour les combats, le fer, le sang! Se frison qui le remplie en même temps de peur pour son pays, que de joie de repourvoir enfin se dégourdir les jambes!

«Par contre, si tu veux resté en arrière pour défendre tu vas t'ennuyer, se pays, uni, est plus fort qu'il en a l'air, et je dois avoué que les autres dirigeants ont de pas mal bon stratège. Ils ont bien repoussé des guerriers de sang pas tuables alors bon, ha!»

Benitora prit ensuite une autre brochette de dango, puis tenta de la manger comme Siegfried avait fait, d'un coup, toute la brochette en bouche et prendre les trois boules... Eh bien, disons que ça lui en a coupé le souffle! ... Littéralement, alors qu'il commença à s'étouffer et avoir quelques larmes aux yeux, mais toujours avec un léger sourire.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 06.10.15 11:57

Siegfried mangeait, avec beaucoup de délectation, le bout de dango qu’il avait prélevé à sa brochette. Bien que bon, le met collait aux dents pointues du danois, qui mâchouillait plus qu’il ne mâchait. Mais le plat étant bon, sa viscosité et le temps qu’il mettrait à l’avaler importait peu au guerrier.

Le rire de Benitora le tira de sa délectation, juste avant que le nippon lui administre une petite claque sur l’épaule :

-Ha ha! J'avais bien raison hein? En plus je connais un endroit où ils sont encore meilleurs. Mais bon! Tu comptes faire quoi maintenant que ta "grande quête" d'information est finie Siegfried-han?


Siegfried reposa sa brochette finie dans l’assiette, un peu à l’écart des mets restants, tout en restant silencieux. Il n’avait pas vraiment réfléchi à ce qu’il ferait ensuite. Bien sûr, il ne comptait pas simplement retourner chez les Reka et faire ce pourquoi ces derniers l’avaient ramené à la vie, c’est-à-dire se battre contre le Japon. Après ce qu’il avait vu chez les Mibu, il était hors de question qu’il y retourne.

D’un autre côté, les problèmes qu’il rencontrait avec son corps semblaient être dus à sa résurrection, impliquant que les personnes les plus capables de l’aider étaient les Reka.
Enfin, il lui restait la solution la plus risquée ; rejoindre la résistance japonaise, combattre les Reka et trouver nippon ou un survivant Mibu qui sache comment l’aider. Beaucoup de hasard.

Mais la dernière solution était la plus en accord avec les principes du danois.

-Par contre, si tu veux rester en arrière pour défendre tu vas t'ennuyer, ce pays, uni, est plus fort qu'il en a l'air, et je dois avouer que les autres dirigeants ont pas mal de bon stratège. Ils ont bien repoussé des guerriers de sang pas tuables alors bon, ha!


Des guerriers de sang ? Siegfried pencha la tête sur le côté en signe d’incompréhension. Sans doute était-ce un corps d’armée particulier. Qu’importe !
Le guerrier se mit à sourire férocement :

- Je ne me défends pas trop mal non plus, en général ; je pense que je vais rester de ce côté-ci du champ de bataille, même si je doute d’être très efficace actuellement… Il faudra que je trouve quelqu’un susceptible de m’aider avant de pouvoir vous aider.

A ces mots, il manga une partie de la brochette, sans quitter des yeux son interlocuteur.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 12.10.15 18:29

Il n'avait pas besoin de dire qu'il savait se battre, l'ayant combattu tout juste cette après-midi, il en était bien conscient. De plus qu'ils n'avaient pas 100% tout donner, puis cette sorte d'aura étrangère à ce bonhomme... Ça lui rappelait bien Kyo, mais un petit quelque chose de différent... un "je ne sais quoi" pas très rassurant. S'il avait besoin d'aide, et c'est ce qu'il dit tout juste quand il pensa ceci, alors Akari était la femme... si on veut, qu'il lui faillait. Vu que cette dernière avait aidé les Mibu à plein de choses et même trouvé un remède à leur "maladie de la mort". Elle saurait surement quoi faire pour Siegfried, sinon... qu'à espérer qu'un Mibu survivant s'y connaisse. Pourtant, un truc échappait à Benitora... quelque chose... comme si Siegfried ne devait pas être ici, présentement, c'était difficile à distinguer, donc après un court instant a y réfléchir, il haussa les épaules et oublia se "détaille" qui l'avais légèrement intrigué. Puis, prit deux brochettes en même temps et goba une à une les boulettes de ses dangos et tourna son regarde vers la bouteille d'alcool pas toucher et fit le premier geste! Prenant bien la bouteille pour l'ouvrir avec un grand sourire, il versa immédiatement dans les deux verres à leur disposition généreusement.
«M'enfin! Pas comme si j'allais laisser ses bidules venir pourrir les terres du Japon! Il vont voir de quoi le grand Benitora manipulateur d'ombre est capable! Ha ha ha ha! Kampai!»

À ses mots, il cala son vers après l'avoir tendu à son ami de fortune. Rien de tel qu'une bonne trinquer de saké pour recaler l'ambiance dans du relaxer et amusant! Oublions les petits soucis de la vie comme les gros et amusons-nous un peu. De toute façon, un guerrier tendu n'est pas plus bon qu'un guerrier inquiet, l'esprit doit être limpide en tout temps pour bien réagir au danger! . . . Tout ça, ou Benitora voulait juste trinquer en compagnie d'un autre et bien rigoler... à vous de voir. Dans tous les cas, il se servit un autre vers pour le boire sans réellement plus de distinction que le premier.
«Allé, bois-moi ça! Ça va te changer les idées pour le mieux pour mieux repartir! J't'amènerai voir un ami après... Enfin, j'imagine que si on va voir Kyo elle devrait pas être trop loin... M'enfin, il devrait au minimum être capable de dire ce que tu devras faire pour aller mieux!»

Il donna un autre claque amicale derrière l'épaule droite de Siegrfried, sans faire attention s'il avait le verre de saké généreusement verser en main ou non, s'il avalait ou non. Pas de petit regard pour vérifié, même si, notre protagoniste avait les yeux fermer de toute manière, tout sourire au visage. Demain approchait doucement et il devait toujours aller retrouver Nigu à l'auberge... En espérant qu'il ne se saoul pas trop pour s'endormir dans une auberge ici...En espérant qu'elle ne lui en voudra pas trop si cela arrive, et vu l'inconscience de cet homme, pas à espérer le mieux dira nous simplement.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 16.12.15 21:02

Siegfried se saisit d’une nouvelle brochette, à qui il fit cruellement et joyeusement subir le même sort qu’à sa sœur mangée plus tôt. Il regarda Benitora en grignotant le succulent met ; il se sentait très reconnaissant envers lui. Pas seulement pour lui avoir offert le repas, mais aussi, et surtout, pour le considérer normalement.

Si on replaçait dans le contexte sa rencontre avec le nippon, le fait qu’ils soient tous deux assis à la même table relevait quasiment du miracle. Et pourtant, ils étaient là, dans cette taverne plutôt bien éclairée, moyennement bondée en ce milieu d’après-midi, cible des regards de tous les autres clients qui regardaient cet inconnu étrange qui se donnait en spectacle en mangeant sans doute n’importe comment.

Dans toute sa longue vie antérieure, il avait rarement croisé, au cours de ses errances, des personnes aussi ouvertes d’esprit, et il appréciait de pouvoir parler librement avec quelqu’un. Il se rendait maintenant compte que le contact humain lui avait beaucoup manqué lors de sa fin de vie, et il comptait bien rattraper le temps perdu avec sa nouvelle existence.

Benitora le tira de ses pensées sérieuses lorsqu’il tendit le bras pour remplir généreusement les deux verres :

-M'enfin! Pas comme si j'allais laisser ses bidules venir pourrir les terres du Japon! Ils vont voir de quoi le grand Benitora manipulateur d'ombre est capable! Ha ha ha ha! Kampai!


Il lui tendit ensuite l’un des deux verres, avant de prendre le sien, qu’il vida d’un trait. Siegfried porta la boisson à ses lèvres, et huma doucement le parfum breuvage, perpétuant une vieille habitude acquise il y a bien longtemps.

-Allez, bois-moi ça! Ça va te changer les idées pour le mieux pour mieux repartir! J't'amènerai voir un ami après... Enfin, j'imagine que si on va voir Kyo elle devrait pas être trop loin... M'enfin, il devrait au minimum être capable de dire ce que tu devras faire pour aller mieux!

A ces mots, le nippon lui administra une nouvelle claque amicale sur l’épaule, plongeant ainsi le nez du guerrier droit dans son verre, qui respira littéralement du saké. Ce qui est très désagréable. Dans un sursaut, il reposa le verre sur la table, éternuant comiquement le saké qui lui brûlait les muqueuses nasales.

Pour couronner le tout, après avoir soufflé tout ce qu’il avait d’air dans les poumons pour essayer, sans succès d’expulser le liquide de ses narines, il inspira un grand coup et manqua ainsi de s’étouffer, du saké lui coulant dans la trachée.

Après plusieurs dizaines de secondes à tousser et éternuer, le danois parvint à rétablir l’état normal de son nez, et se racla la gorge en regardant Benitora, l’air gêné :

-Hem hem… Disons que nous n’avons rien vu.

Siegfried reprit ensuite son verre, qu’il huma de nouveau par réflexe, même si, en soi, il avait largement eu le temps d’en respirer la saveur. Il se souvint ensuite de ce qu’avait dit le nippon, et leva son verre :

-Kam-paï !

Il prit ensuite une gorgée du breuvage, afin de le goûter, avant de finir son verre de la même manière que son compagnon de table.

Moins fort que certaines boissons qu’il avait bues dans sa vie, mais globalement plus fort que la moyenne, le goût légèrement fruité lui plut beaucoup.

-Cela me rappelle une boisson que j’ai bue il y a longtemps, lorsque je voyageais ; elle était faite à partir de raisin, et avait une couleur rouge. J’essaierai d’en trouver ici pour te rendre la bouteille !

A ces mots, il se resservit et expédia son deuxième verre aussi prestement que ne l’avait fait Benitora.
Il resservit son camarade, avant de se servir, et le regarda avec une malice non dissimulée, en tenant son verre, se demandant si le japonais tenait bien l’alcool.


Dernière édition par Siegfried Ase le 11.01.16 7:29, édité 1 fois

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 11.01.16 6:41

Se fut avec rigolade non dissimuler que Benitora regarda l'homme se "noyer" dans le sake après sa petit claque sur l'épaule. Plusieurs personnes rirent aussi en se moquant un peu de l'étranger, mais rien de bien méchant non plus fort heureusement. L'air gêné et ses paroles de "T'as rien vu" firent plus ricaner d'amusement notre protagoniste vagabond qui buvait son deuxième verre pendant. À la réflexion de Siegfried qui suivit son vers bien avalé, un sourire bien fier et un peu béat se dessina sur les lèvres minces du mercenaire. Malgré qu'il n'avait pas délogé le gout doux, mais fort du sake, il avait proposé une "alternance" pour "rendre la bouteille". Benitora doutait que ça allât être aussi bon que la boisson la plus connue ici, mais ne dira pas non pour tester tout de même! Puis à peine son nouvel ami prit son deuxième verre qu'il s'en resservit un autre, puis également pour le japonais, ils allaient finir la bouteille bien vite si cela continuait. En connaissant notre personnage a double visage et sa tolérance à l'alcool disons, peu élevé cela risque de tourné autrement qu'une simple petite halte pour grignoté. Mais étant loin d'être du genre à connaitre ses limites, ou à refuser une occasion de s'amuser Benitora prit son verre à nouveau rempli et le but à moitié cette fois-ci, avant de hoqueter légèrement.
«Si tous les étrangers serraient aussi sympa que toi... Ça serrait tro~~p bien et moins énervant à gérer... T'es un chic type moi j'dis! Tu t'entendras surement bien avec Kyo et la gang, c'est sur! Mais fait attention, Yuya-han peut être terrible et montré une force in~croyable si tu touches à son argent!»

Il ricanant un peu et se perdit quelque instant dans ses penser, flou, imaginant une Yuya-Oni*² en train d'attacher tout le monde mode bordage de torture... Puis un Kyo qui alla la tripoter. La terrible Yuya perdit tout de suite de son côté démoniaque en tout cas. Son visage un peu béat et, disons-le, idiot se transforma a un visage nettement trop exagéré de peine et tristesse, allant même jusqu'à laisser des larmes sortir, simplement parce que ... :
«J'parie qu'il son bien doux! Pourquoi tu me laisses pas te protéger dans les osens Yuya-han! Kyo-han, tu sais pas ta chance! T'es pas d'accord Siegfried-han?»

Se retournant rapidement vers son ami, comme en revenant les pieds sur terre, l'ayant sans doute complètement paumé alors qu'il pensait à voix haute, croyant que son entourage aurait pu lire dans ses penser... Après un petit temps de silence, autre que les discutions diverses des autres clients dont certain parlais évidement de l'étranger et du rigolo qui sont a cette table, Hidetada leva rapidement son verre, "lançant" le reste de son sake hors de celui-ci. Tout ce qu'il trouva a en faire était de rigoler de bon coeur, puis de basculer sa chaise en arrière, au point d'en tomber par maladresse et tendre le bras qui tenait son vers encore un peu en diagonal, où le liquide se remit habillement dans le vers... Miracle, magie, ou talent...? C'était assez dur à savoir vraiment.


[*² = Démon Japonais]

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Siegfried Ase le 17.02.16 12:32

Siegfried sentit ses réflexes de beuverie se réveiller en lui, écho de ses terres natales et des compétitions alcoolisées qu’il y avait disputé.

Alors qu’il sirotait son saké, dont il appréciait de plus en plus le goût, l’homme aux yeux d’or observait Benitora, qui s’était mis à hoqueter sur sa chaise. Son comportement laissait à penser qu’il avait déjà quelques verres de trop dans le nez.

-Si tous les étrangers serraient aussi sympa que toi... Ça serrait tro~~p bien et moins énervant à gérer... T'es un chic type moi j'dis! Tu t'entendras surement bien avec Kyo et le gang, c'est sûr ! Mais fait attention, Yuya-han peut être terrible et montré une force in~croyable si tu touches à son argent !

Levant un sourcil, son verre suspendu à mi-chemin entre le bois usé par les ans et l’entrée de son gosier, le danois commença à se poser des questions sur la résistance à l’alcool de son camarade. Quelqu’un d’inexpérimenté n’y aurait vu qu’un hurluberlu imbibé d’alcool déblatérant avec difficulté ce qui passait confusément dans son cerveau noyé par le breuvage fruité. Mais Siegfried avait appris à se méfier des gens trop rapidement saoules.

Le nippon était-il réellement en train de glisser lentement de la pleine conscience à l’inconscience éveillée, ou était-ce une technique pour le mettre en confiance, lui faire baisser sa garde, et l’enjoindre implicitement à boire sans faire attention ?

Il était trop tôt pour le dire, et Siegfried n’en avait de toutes les façons pas grand-chose à faire. En effet, il avait une botte secrète imparable, qui avait mené à leur perte de nombreux compétiteurs ; une résistance accrue à l’alcool.

Et puis de toutes les façons, pensa le danois en s’enfonçant dans sa chaise, c’est plus drôle de boire en se fichant de savoir qui roulera sous la table en premier. Puis il descendit un autre verre avant de se resservir.

-J'parie qu'il sont bien doux ! Pourquoi tu me laisses pas te protéger dans les osens Yuya-han! Kyo-han, tu sais pas ta chance ! T'es pas d'accord Siegfried-han?

Siegfried, malgré son plongeon vertigineux dans les abîmes de la stratégie du combat alcoolisé, avait écouté ce que disait son compagnon ; mais, incapable de comprendre de quoi il parlait, il n’avait pas relevé.

Il avait compris que Benitora parlait d’une femme, puis de torture, puis d’un homme, puis de nouveau de la femme, qui devenait capable de déployer une force surhumaine en présence d’argent. Il était presque sûr de sa traduction.
Le guerrier restait néanmoins perplexe quant au sens de « osen ». Pour gagner du temps et éviter de répondre tout de suite, il vida, une fois de plus, son verre.

Afin d’éviter tout contresens, il préféra opter pour une réponse générique ; il fronça légèrement les sourcils en hochant la tête, comme s’il avait tout compris, posa une main réconfortante sur l’épaule de Benitora, et se fendit d’un :

-Certes, certes…

Après quoi, il se saisit de la carafe de terre cuite pour resservir le nippon, celui-ci leva soudainement le bras, envoyant d’un coup tout son saké en l’air. Siegfried suivit le liquide de ses yeux dorés, observant la parabole décrite par la boisson volante.

Le rire de Benitora éclata, frais, dans la taverne. Puis tout se passa très vite ; le nippon, passablement saoul, bascula avec sa chaise. Il tendit ses bras, par réflexe, pour se rétablir. Et là, le liquide en suspension retomba droit dans son verre, positionné au bon endroit, au bon moment.

Carafe en main, Siegfried écarquilla en grand ses yeux, puis tourna sur lui-même pour chercher, dans les regards des autres clients, s’il avait bien vu ce qu’il avait vu, s’il n’avait pas rêvé.

La plupart n’avaient rien vu, car ils avaient sans doute fini par s’habituer à la présence étrangère, mais tous ceux qui regardaient dans leur direction avaient l’air aussi médusé que le guerrier, ce qui le conforta dans son idée qu’un exploit venait de se réaliser.
Curieux de voir quelle serait la suite, il resservit son camarade en essayant d’en savoir plus sur sa vie :

-Alors, qui est cette Yuya ?

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Deux roses de Nigu ~ ♥️
avatar
Siegfried Ase
Porteur de l’anneau

Messages : 234
Niveau RP : Dites-le moi! o/
Age IRL : 20
Emplacement : Dans mes bottes

Feuille de personnage
Niveau: 46
Exp:
53968/219685  (53968/219685)
Points de Combativité:
109422/109842  (109422/109842)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Hidetada Tokugawa le 11.03.16 4:10

Pratiquement déjà saoul ,avec ça très faible "résistance" à l'alcool, ou sa façon très aisée d'être en mode "décontracté" par l'alcool, qui sait, il fut néanmoins touché que Siegfried le comprenne et compatisse autant. Enfin... de ce qu'il comprenait de son geste et ses mots de compréhension. Maintenant il n'est pas dit qu'il voyait, que l'étranger était perdu dans les mots, l'alcool et le problème de langue étrangère. Ça relâchait le cœur de parler ainsi sans souci! Même si Benitora n'as presque rien sur le cœur qui le "pèse", et qu'il parler presque tout le temps sans soucie et librement... Bref, il se releva lentement, posant son verre sur la table pour s'y tenir et ne plus être au sol, regardant toutes les personnes qui fixèrent son verre, ébahi, même son ami de fortune semblait étonner, mais trop discret, en partit du a l'alcool, Benitora ne put comprendre ce qu'il avait d'extraordinaire, il était tombé, c'était relever... Faut dire qu'il n'avait pas vu le liquide alcoolisé faire son tour de passe-passe non plus. Il se rassied donc puis se gratta l'arrière de la tête, un peu perdu et avec un léger sourire sur le coin des lèvres avant de rigoler légèrement a nouveau pour reprendre son verre et le finir d'un coup. Tout peut après, Sieg' le resservit à nouveau, ils allaient finir la bouteille commandée en un rien de temps si les deux hommes continuaient à remplir leur verre mutuellement ainsi. Le visage de notre protagoniste s'illumina légèrement en l'entendant demander qui était Yuya et ne tarda donc pas à lui répondre.
«Yuya-han est la femme de l'homme le plus fort! C'est aussi une charmante jeune femme remplie de sens de la répartie! J'suis sur qu'on auraient pus faire un duo comique qui aurait fait un ravage pendant longtemps même! Puis Yuya-han est si gentille avec tout le monde, sauf quand on touche a son argent... Moi et Kyoshiro on finit souvent suspendu à un arbre quand on la met en colère...»

Léger moment de silence, pour repartit à nouveau sur un fou rire du shogun "sous couverture" de grande ampleur. Était-ce pour noyer ses souvenirs suspendus à l'envers et ligotés comme un saucisson? Bien sûr que non, puisque, disons-le, la première fois, il lui a littéralement demandé, en lui fournissant même la corde... Benitora ne cacherait pas un côté Masochiste et Bondage, vous croyez.........? Oublions cette pensée très rapidement, ça pourrait être très gênant, surtout si on découvre après que c'est le shogun!! Rigolant toujours de bon cœur, notre ex-mercenaire slash vagabond reprit donc son verre pour le boire a moitié d'une traite et commençant a voir plusieurs fois le grand homme venu d'outre-mer. L'alcool se faisait bien sentir, après tout, avec tout ses verres enfilés ainsi... bon, c'en est à peine au quatrième, mais tout de même. Mais pour sa défense, quatre en peu de temps. Avec son caractère déjà complètement franc et décontracté, il faut dire que l'alcool ne l'aide pas à se retenir sur ses propos. Les pommettes un peu roser de l'alcool, un hoquetement léguer par moment, Benitora fixa le Siegfried de droite qui tournais légèrement, puis posa a son tour une question :
«Et toi, T'as déjà rencontré quelqu'un que tu as sus de suite que faire un duo comique serait une bonne idée??»

Vous ne vous attendiez quand même pas à une question sensée pas vraie...?

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre [Benitora]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum