Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs du mois


On m'apelle : Benitora, le Manipulateur d'Ombre!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On m'apelle : Benitora, le Manipulateur d'Ombre!

Message par Hidetada Tokugawa le 28.08.14 2:18

Personnage
'Nous voulons vous connaitre.'
Prénom : Benitora! Le manipulateur d'ombre! Hidetada
Nom : Aucun! Ieyasu
Âge : 30 ans maintenant.
Groupe :Bande a Kyo! - Samurai
Orientation sexuelle : J'aime les feeeeeemmes~
Rang Personel : Benitora
Le Maitre des Ombres

Physique
'Nous vous voyions mais... plus.'
Taille : 1m72
Poids :67 Kg
Distinction/s : Boncle d'oreille simple en argent a l'oreille gauche, ainsi qu'un bracelet en argent également. Toujours avec un bandeau tigré rouge sur la tête parsemé de cheveux rouge/rosé

Teste-RP
'Montrez nous ce qui se passe maintenant.'
Midi frappe sur tout le Japon, il ne fait pas chaud qu'à Edo fort heureusement, au moins une jolie brise fraiche soufflait délicatement sur les terres du soleil levant. Toujours plein d'entrain et pratiquement toujours en train de sourire, Hidetada Tokugawa, avait passé ses deux dernières années à s'ennuyer... Enfin, pour ce qui est des combats existants, intenses et mortels qu'il avait connus en compagnie de Kyo il y a tout juste plus de deux ans. Après tout, les forces les plus puissantes connues à cette époque, au Japon, avaient été "contrôlé". Plus fort que le Clan Mibu, ce n’est pas possible pas vrais? Kyo est redevenu "l'Homme le plus fort" et n'a nul adversaire à sa hauteur à présent. De ce fait, Hidetada avait donc passé son temps à étudier l'art de la politique, de la guerre, et tout ce qu'il faut pour devenir dirigeant et hérité de son père, Ieyasu, le présent Shogun et seul homme politique à avoir refusé l'aide des Mibu, quand le moment serra venu. Aider de Mahiro également dans ses études, elle qui veille également sur lui, pas comme Yukimura qui a 10 ninjas surentrainés pour le protéger tout le temps, lui. C'est beau les Ninjas d'Iga, mais ils sont pas aussi fort en globalité, et surveille son père, pas lui. Heureusement, aujourd'hui il n'avait pas besoin d'étudier tout ceci... enfin... disons juste que l'homme qu'est Hidetada est légèrement... parti du château? C'est long et ennuyeux tout ça, que voulez-vous? Un futur Shogun a besoin de repos et de relaxer de temps en temps aussi... Pas vrais?

La "panique" parmi ceux qui s'occupent de Sa Majesté, et non je ne parle pas "SA Majesté" qu'est référé Oda Nobunaga en disant cela, fort heureusement. Donc, ayant changer de vêtement de fils "riche" et de famille du shogun pour revêtir ses habits plus "campagnards" et habituels. Composé d'un pantalon deux tiers, lui arrivant un peu sous les genoux, vert foncé et a la fin des jambes de petit motif de vague, blanche, loin d'être serré comme vêtement; il porte un T-shirt dans la même palette, sans manche, simple et surmonté d'une veste dans un style de Kimono, lui arrivant sous le bassin, beige et aussi sans manche et montre même tous ses flans, couvrant ses épaules ayant des motifs tigrés rouge voyant au niveau du ventre. Ceci attacher avec une ceinture bien lambda vert foncé également, sans oublié l'accessoire, un bandeau au même motif que cette veste sur son ensemble. Il était en train de se faufiler, "revêtant" son identité secrète du nom de «Benitora*», même si tout son entourage "proche" connait sa vraie facette, du fils de Ieyasu Tokugawa, Shogun de la moitié environ du Japon. Malgré le temps, rien de nouveau c'était produit, c'était plutôt calme globalement, comparé aux autres événements d'antan, Oda qui revenait pour régner en tyran et mettre le monde dans les ténèbres et carnage, les Mibu qui voulaient détruire tous les humains et continuer leur recherche sur la vie éternelle, les nombreux combats de Kyo aux yeux de démon qui aurait changé le cours de l'histoire même... De "petites" guerres simples avec pas vraiment d'ennemi ultra puissant et amusants à se battre contre... Une chance, le saké lui, ne change jamais, et il y a toujours de belles filles un peu partout! Les sources chaudes c'est vraiment extra non!?
«Woa! Celle-là mérite un 11/10! Un peu plus à droite beauté... Parfait! Hé hé hé...»
Eh oui... Vous l'aurez compris, ce fils de shogun, héritier de prêt de la moitié du Japon, samurai et brave guerrier au cœur vaillant... n'a pas perdu de sa pervertisse et se paie le "luxe" d'espionner un osen et surtout le corps de ses demoiselles qui s'y baignent en toute quiétude, sans savoir qu'on les observe, caché derrière une petite fente dans les planches de bois pour isolé l'endroit des regards malveillants et pervers... comme le sien. Un sourire béat sur le visage, pervers surtout, content de ce qu'il voit, au moins. Effectivement, c'est peut-être celui qui règnera sur la moitié du Japon avec le grand titre imposant de Shogun, inquiétant non? Malgré sa préoccupation un peu "trop" voyante pour le plaisir comme faire la fête et les femmes par moment, il sait être des plus sérieux, surtout en combat, que quand ses nécessaires malheureusement, mais montrant une tout autre facette de sa personnalité. Continuant donc de se rincer l'œil avidement et surtout perversement sur les magnifiques corps à disposition dans cette source chaude. Un corps familier se dessina petit à petit, puis se tourna face à lui. Étant dans un angle mort de la fente, ladite personne n'était pas facilement distinguable, puis sortit de l'eau. Elle était de noir vêtu, ressemblant un peu à un ninja d'I...ga... Il loucha lentement son regard vers le haut pour apercevoir un tatouage d'araignée sur le sein gauche, positionné plus entre. Benitora déglutit nerveusement en se tournant pour partir tranquillement, ni vu ni connu... Avant que la ninja d'Iga apparaisse devant lui d'un air réprimant.
«Je peux tout expliquer Mahiro-han... C'est pour assuré la protection des filles de se osen!... Hé hé...»
«. . . Sir Hidetada, je doute qu'un ennemi se cache dans Edo, su-surtout dans... un osen... Alors nul besoin de vous échapper du château et de vos cours de politique pour "jouer" à ceci.»

Bien sûr, les filles présentes ne pouvaient que le remarquer à présent suite à sa discutions avec la jeune femme qui était loin de savoir faite discrète, et après plusieurs gifles et coups en tout genre, se fit bien dégager de l'espace pour s'envoler vers d'autres cieux. Après s'être remis sur pied, et petite réprimande de Mahiro également, sur ses devoirs de Tokugawa et tous ses cours, et surtout d'espionner les femmes dans les osens. Il se contenta de se gratter la tête, disant qu'il comprenait bien, vu le temps de "paix" et que le peuple aura besoin de lui un jour, mais n'empêche... C'est chiant tout ce qu'on doit apprendre pour être un bon dirigeant! Après quelques mètres pour retourner au château, et plusieurs tentatives de 'fuite' de sa part, déjoué par la ninja aisément, il finit par fausser compagnie à sa garde de l'ombre habillement au plus grand désespoir de cette dernière. Ayant été un clone d'ombre depuis un petit moment déjà, en faite. Ne s'y attendais pas de la part de son 'maitre' elle n'avait pas fait attention... Benitora se dirigea donc hors de cette grande ville qu'est Edo, voulant faire un tour chez Yuya et Kyo. Le jeune hériter allait souvent voir ses amis, autant par envie en séchant les cours que sur invitation, lui donnant une excuse de les arrêter. Dans tous les cas, c'était toujours aussi intéressant et amusant d'être en leur compagnie, encore plus si tout le monde est réuni complètement.

Non ignorante, Mahiro se dirigea également directement vers ladite demeure, devançant Hidetada. Elle n'allait pas l'en dissuader, car elle sait très bien que cela sera vain, par expérience dans ses deux ans. Donc le jeune homme, cacher de son identité, se promena tranquillement vers destination, c'était une bonne marche à parcourir et cela lui montrera un peu plus du peuple, encore une fois. Par malheur, ou chance, en passant prêt d'un village plutôt éloigné, il put entendre des cris de terreur, ainsi que du boucan. Il se dépêcha d'aller voir se qui se passait, et un jeune homme qui était en train de fuir lui expliqua que des bandits rechercher se sont mis à attaquer le village après qu'il n'est pas pu payer leur "part". Benitora troublé, se dit qu'ils auraient du avertir le gouvernement ou quelqu'un, et se dis que quelque chose devait être faite. Mettant une main sur l'épaule de l'homme, il lui dit de s'éloigner et si possible d'aider les autres à ne pas être blessés, il allait s'occuper d'eux! Le sourire déjà effacé de son vissage après avoir entendu les crie d'agonie, il prit une teinte de sérieux légèrement, surtout de dégout. Il fit même un peu peur et inquiéter l'homme en commençants déjà à dégager son aura meurtrière. Toujours Hokuraku Shimon, le muramasa 'maudit' des Tokugawa, dans son dos, prêt à être utilisé, il l'avait évidemment apporté par précaution, et que si une dispute éclate chez Yuya-han, il pourrait réglé ça dans un duel qui se voudrait amical, malgré qu'il ne durerait surement pas longtemps, n’ayant aucune raison de s'entre tué entre amis, logique.

Nombre de blessé[e]s et mort étaient éparpillés ici et là dans les rues du village, Benitora continuait son chemin sans trop les regarder, allant du sens inverse de ceux qui se mettaient à fuir les bandits. Il était temps de faire sa Bonne Action de la journée! Bien sûr, peu importe leur nombre, il ne serrait pas suffisamment fort pour tué notre cher jeune Ieyasu qui c'était occuper de l'armé impériale à la Tour Rouge, et parlant de, deux bandits se mirent dans son chemin, lui réclamant une somme ridiculement élever pour sa «Misérable» vie, pour la campagne, lui il pourrait payer facile avec l'argent de la famille royale du Shogun. Le regard neutre, Benitora les ignora totalement, passant entre eux comme si ne rien n'était. À n'en pas douter, ils le prirent mal et alla l'attaquer de leur sabre un peu rouiller du au sang non nettoyer, malheureusement ils n'ont pas su la différence de puissance entre eux et Benitora, et rapidement, les deux hommes tombèrent au sol après que notre cher ami continua d'avancer, plus loin d'eux... un troue béant à la place du cœur dans leur torse. Il les avait tués sans pitié ni considération. En toute évidence, certains de leurs compagnons, car ils n'étaient pas que deux, les virent mourir sous leurs yeux ébahis, mais trop stupides, une vingtaine se lancèrent sur le jeune homme. Notre héros s'immobilisa, sous les cris de victoire d'avance de plusieurs, d'insulte d'autre... Ils ne se rendaient pas compte qu'ils étaient en train de se diriger vers une mort certaine.
«Les personnes dans vos genres... Ça me répugne totalement... Mourez!»
Pendant un instant, l'atmosphère devin lourde, pesante et insupportable, dégageant son aura meurtrière quelques faibles secondes, déstabilisant fortement ces bandits à la noix qui dérange son futur peuple, mais déjà lancé, ils ne pouvaient qu'attaquer le jeune homme qui les regarda d'un regard hautain, méprisant, et surtout toujours empli de dégout. D'un mouvement acrobatique il tourna sur lui-même en sautant légèrement dans les airs, prenant sa lance fermement en même temps d'utiliser l'élan par donner un grand coup de balayette horizontale légèrement incliner. Ceci trancha nettement la plupart d'entre eux, augmentant la violence et l'envie de tuer du un peu moins que la moitié restante. Retombant au sol avec ses pieds, Benitora continua sur son élan qui le fit tourné encore un peu et bougea rapidement sa lance amplement dans plusieurs courbes diverses, un vrai spectacle, pourtant presque invisible à la vue des moins entrainer vu la vitesse employée, et ceux qui s'étaient approchés ce firent couper en plusieurs morceaux, bras, moitié de jambe, crâne; vertical, horizontal ou diagonale; coupure droite ou courbée, vous les nommez! Une chose qui est sure, c'est qu'il ne restait plus aucun bandit de vivant, que leurs morceaux éparpillés un peu partout autour du jeune homme, ayant un diamètre de trois mètres où il n'y avait rien, pas une goute de sang! La jambe gauche pliée et celle de droite tendue vers l'arrière, le torse légèrement incliné vers le sol et un sourire satisfait sur le visage, sadique, la lance tenue de ses deux mains à bonne distance, le manche posé sur son dos comme sorte d'appuis. Hidetada ne bougea pas pendant un instant, puis alla pour rattacher lentement son arme dans son dos en se redressant de sorte à être debout.
«Hmmmm... Est-ce que j'en ai trop fait...? Bon, au moins ils dérangeront plus ce petit village.»
«Je crois que t'oublies qu'ils étaient à la tête d'un chef! Moi, Utameon le monstre! Tu ne te débrouilles pas mal pour avoir tué tous ces incapables de ma première troupe! Mais ton heure de gloire s'achève, moustique!»

Tournant son regarde toujours souriant vers la personne qui avait prit parole grossièrement, il aperçu un homme environ 1.5 fois plus grand que lui, un visage déformé par des cicatrices et coup subit, et une masse corporelle imposante... que d'apparences pour notre futur Shogun cependant, et encore! Il ne lui adressa qu'un regard, sans réponse quelconque à sa présentation. Énerver de se manque de crainte et du trop d'assurance que dégageais le jeune homme, le chef de ses bandits de mit vite en colère et donna un puissant coup,  enfin, tout est relatif, avec sa paume sur une petite maison, et une grande partit se fit brutalement démolir, et envoyé en direction de Benitora. Ce dernier resta immobile, à la vue du gros balourd, mais ne toucha aucun des morceaux qui semblais le traverser, en faite, il les évitait simplement à une vitesse supérieure à ce qu'un simple bandit de pacotille pouvait bien voir, Kyo aurait pu même le réprimander pour son manque de vitesses! Encore plus énervé, cet homme arracha une poutre d'une autre maison, et s'élança, donnant un grand élan vertical avec, mettant le pilier derrière son dos pour le rabattre sauvagement sur Hidetada, qui ne bougea pas d'un cil encore une fois, montant encore plus la colère de l'attaquant. Le pilier arrêta à deux millimètres de sa tête, l'homme tremblait de tout son corps, l'aura meurtrière de l'héritier avais refait surface et avais été assez forte pour le pétrifié de peur. Le chef bandit alla pour ouvrir la bouche, mais cracha une quantité importante de sang à la place, Hokuraku Shimon en mains, lui avait transpercé le corps, en ayant réduit a néant une bonne partit de ce dernier dans un énorme troue.

Le massacre de Benitora fut vite passé, de simples bandits tels qu'eux ne pouvaient bien évidemment pas espérer égratigner un samurai de son niveau même légèrement rouillé! Fier, non d'avoir réussis à tué ces minables de pacotille, un peu de résonnement, mais d'avoir sauvé et libérer ce petit village. Malgré qu'un souverain aimé est une très bonne chose pour son futur règne, il ne souhaitait toujours pas dévoiler son identité à qui le veut, s'étant trop attachée à son surnom de Benitora, le simple voyageur à la recherche de l'excitant et de l'amusement! Benitora, le manipulateur d'ombres! -Malgré qu'Akira ait déjà copié son mouvement fétiche de clone d'ombre...- Il se secoua la tête après avoir repensé à cela. Le passé, belle époque où on ne s'ennuyait pas, avec toutes ses aventures hautement dangereuses et ses adversaires redoutables dignes de mention! Les situations où la bande de Kyo a presque perdu et où mourir n’est pas nul... quoi de mieux pour montrer une volonté et détermination à toute épreuve!? "Ce qui ne tue pas rend plus fort"! Revenant lentement de son souvenir émerveillé et dans la lune, il put voir des villageois à moitié terrifiés par le spectacle, mais en même temps pétillants de reconnaissance et de joie que ces affreux personnages soit tout mort, de la main de cet homme, ils lui étaient tous reconnaissant, et s'approchèrent tous plus de lui pour finir comme une vraie foule pour le remercier, proposant des vives, alcool, "richesse", et même pour certain...es, leur corps de manière dissimulé. Benitora prit inévitablement la grosse tête un instant sous les admirations et compliments de tous... Mais se ressaisit doucement pour pouvoir continuer son chemin.
« C'est vrai que je suis plutôt doué... Merci merci, mais ce n’était rien je peux pas accepter tout ça juste pour ces minables... »
Comme dit, juste après cela et se faufila hors de la population, ce disant que c'était de chouettes gens et qu'il était dommage qu'ils aient été tourmentés ainsi... Proposer à son père de poser quelques sentinelles, même un ou deux gardes dans les parages sera sur sa liste des choses à faire, avant de reprendre les leçons de guerre, et si ce vieux grinchons ne veux pas, il le ferra une fois Shogun! Après plusieurs inclinaisons de remerciement pour toutes leurs acclamations alors qu'il se disait ne pas mériter autant, et tourna talon pour quitter le village, continuant sa route. Il était impatient de revoir Yuya, Kyo, et les autres s'ils étaient de passage eux aussi, il se surprit même à penser à Sasuke, puis se frappa le front. Il devais avoir passer deux ou trois heures environ depuis soin départ d'Edo, mais le soleil tapa toujours aussi fort et le pauvre Benitora crevais de chaleur sous se soleil de plomb, heureusement qu'il ne lui restait pas trop de chemin a faire. Mais ce bout de chemin... il ne le parcourra pas à la marche... Sasuke, justement, vin à sa rencontre à pas de course, surprit de le voir en chemin, aussi vite, mais ça lui évitait du boulot. Après un questionnement bref et de mini nouvelles de l'un et l'autre comme de bons amis, la raison de la présence du plus fort Ninja des Sanada fit surface, et piqua fortement l'hériter Tokugawa, autant que de faire mal juste à le dire pour Sasuke. Le jeune ninja lui annonça ce que Shihodo avait divulgué à Kyo alors qu'elle s’était présentée en mauvais état, mais toujours avec un sourire étrangement relaxé malgré ce qu'elle était venue lui dire. Déjà, qu'elle se déplace des terres Mibu relevait du miracle, ce qu'elle avait à dire relevait encore plus de l'impossible. Yukimura fut vite mis au courant avec ses nombreux ninjas d'élite qu'il laisse ici et là, surtout pour surveiller et avoir des nouvelles de Yuya et Kyo... Le massacre des Mibu!
«Quoi!? Les Mibu... Mais ceux qui restaient étaient pourtant encore super forts!! Que va faire Kyo!? Les autres sont au courant de ça!? Comment c/»
«La ferme à la fin!» Dit-il en frappant Hidetada «J'en sais trop rien pour toutes tes questions moi, idiot! Mais je peux te dire que Kyo... Après avoir été super silencieux... il a souri...»
«Iteeee te te te... Encore perdu contre un gosse...  Il va surement vouloir vois s'il a toujours le titre du plus fort... Ha ha ha! C'est bien du Kyo tout craché! Hé, le gamin, j'crois qu'on ne va pas s'ennuyer comme il y a deux ans!»
Bien sur, Sasuke n'appréciant pas vraiment l'appellation lui mit plusieurs coups en bonne raclée, lui rappelant qu'il n'aimait pas spécialement, en le traitant de bien des noms peu gratifiants, comme avant. Après avoir fini leur "dispute" de rival, ils se regardèrent dans les yeux et sourient, pour tourner les talons et commencer à courir vers la maison de Yuya et Kyo. Arrivé sur place, Kyo ne s'y trouvait pas, et Yuya regardait par la fenêtre, accompagnée de Mahiro accoté sur un mur. Yuya-han lui dit qu'il était parti sans attendre personnes, et avait dit que c'était aux serviteurs de suivre leur maitre, n'ayant pas à attendre après eux. Yuya eu dit cela ne manière offenser, mais se retourna pour faire face à Benitora et Sasuke, le sourire aux lèvres, malgré une teinte d'inquiétude qui se lisait sur son visage, évidemment. De sourire chaleureux et rassurant se dessinèrent sur le visage des deux hommes, qui fit également sourire Mahiro en voyant le jeune maitre Tokugawa ainsi. Il laissa Yuya rangé un peu, en se plaignant avec moquerie du comportement de Kyo par moment, discutant un peu. Une fois finie ils se dirigèrent tous vers l'extérieur de cette modeste maison, direction le lieu de rendez-vous, la forêt D'Aokigahara pour rejoindre Onime no Kyo! La bande est prête à affronter ce nouvel ennemi venu d'ils ne savent où.S'ils viennent les déranger sur leur territoire et massacré tout le monde en se croyant tout permit et surtout, les plus forts, une chose est sûr, se groupe de dangereux Samurai et Ninja déterminé s'arrangeront pour remettre la balance en ordre! C'est Onime no Kyo le plus puissant et on n'y peut rien!
«On va bien se marrer, Mahiro, dit au vieux que je serrai absent! On va bien voir ce qu'ils valent, eux, je commençais a avoir besoin de me dégourdir!»
[*Tigre Rouge]

Vous
'Qui est le/la Marionetiste?'
Prénom/Surnom : Julien/Kileroy
Comment avez vous connu le forum : Par Rage, déprimme et trahison... Triste non?
Vos impression : C'mon forum.
Et vos suggestions : PLUS DE MEMBRES!


Dernière édition par Hidetada Tokugawa le 13.12.14 18:06, édité 1 fois

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Thème :
| Principal |
| Combat |

avatar
Hidetada Tokugawa
Shogun, aka
Benitora
Le Maitre des Ombres


Messages : 291
Niveau RP : Agréable, j'imagine
Age IRL : 25
Emplacement : Avec la bande!

Feuille de personnage
Niveau: 40
Exp:
113420/162151  (113420/162151)
Points de Combativité:
81075/81075  (81075/81075)

Voir le profil de l'utilisateur http://reborn-rpg.pureforum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: On m'apelle : Benitora, le Manipulateur d'Ombre!

Message par Le Roi Rouge le 15.10.14 23:01

Voilà l'annalyse donnant un Niveau aproximatif de 40 :

Teste : 6/6
logique : 6/7
original: 3/7

Lamire : «-5 en malus pour manque d’icône~»
###
Fiche Accepté pour se niveau.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
«Je suis d'un temps bien avant le tien...
Je suis le Dirigeant du Clan Mibu,
Leurs Ancêtre à tous...
Le premier Roi Rouge!!»
avatar
Le Roi Rouge
Shodai Aka No Ou
«Veux-tu que je te dise le Secret du Clan Mibu?»


Messages : 46
Age IRL : 4
Emplacement : Dans l'autre monde

Feuille de personnage
Niveau: Suprême
Exp:
1/0  (1/0)
Points de Combativité:
2460/0  (2460/0)

Voir le profil de l'utilisateur http://kyo-rpg.pureforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum